15-04-2018 16:22 - Hommage posthume au dernier des héros de la résistante anticolonialiste

Hommage posthume au dernier des héros de la résistante anticolonialiste

AMI - La localité d’El Mechroue, situé à 20 km de la moughataa de Benichab (Inchiri), a abrité, samedi soir, une cérémonie d’hommage posthume au martyr de la résistance feu Ahmed Ould Bouhada, le dernier des héros de la célèbre bataille d’Oumtounsy (1932) contre la pénétration coloniale en Mauritanie, décédé.

Cette cérémonie est organisée par l’association nationale de commémoration des victoires de la résistance en collaboration avec les familles du martyr en guise d’hommage posthume à cet homme qui a versé son sang pour défendre la patrie.

Dans un mot prononcé à cette occasion, le conseiller du ministre de la culture chargé du patrimoine, M. Mohamed El Moctar Ould Sid’ahmed, a indiqué que la remise en novembre 2008 par le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz de la médaille du mérite national à feu Ahmed Ould Bouhada traduit la reconnaissance du peuple mauritanien pour les immenses sacrifices consentis par les héros de la résistance nationale pour la défense du pays.

Il a ajouté que le département de la Culture ne ménagera aucun effort pour venir en aide aux initiatives qui contribuent à hisser le niveau et l’animation de la scène culturelle, en particulier quand il s’agit de magnifier les sacrifices des héros de la résistance.

Pour sa part, le président de l’association nationale de commémoration des victoires de la résistance, Dr Saadbouh Ould Mohamed El Moustapha, a indiqué que la cérémonie vise à exprimer la reconnaissance pour un homme qui a versé son sang pour défendre sa patrie face à la pénétration coloniale.

Il a souligné que l’ajout de deux bandes rouges au drapeau national concrétise l’intérêt porté pour les martyrs qui ont sacrifié leur vie pour défendre les valeurs sacrées, la dignité et l’honneur face aux agresseurs.

La cérémonie s’est déroulée en présence du conseiller du wali de l’Inchiri chargé des affaires politiques, M. Brahim Cheikh Jaak, des maires des communes d’Akjoujt et de Bénichab, du fédéral de l’UPR au niveau de l’Inchiri et des autorités administratives et sécuritaires de la wilaya.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1317

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • foutatoro (H) 15/04/2018 17:44 X

    Ça alors ! Mais avant... 1960 il n'y avait pas de patrie à défendre. Il y avait quelques "émirats archaïques" qui vivaient de rapine de razzia et d'interminables batailles de coqs fratricides et les régions du sud relativement bien organisées. Mauritanie = erreur coloniale du blanc le plus mal inspiré de tous les temps. Que cherche le général predator à travers la falsification de l'histoire du pauvre pays ?