15-04-2018 19:45 - Vidéo. Tensions au Sahara: le Premier ministre algérien botte en touche

Vidéo. Tensions au Sahara: le Premier ministre algérien botte en touche

H24info - Le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia a affirmé lors d’une conférence de presse que les autorités algériennes ne céderont pas à l'offensive médiatique marocaine. Il indique que son pays réagira avec «sagesse» dans le traitement des questions internationales.

Lors d'une conférence de presse pour présenter le bilan du gouvernement, Ahmed Ouyahia, Premier ministre algérien, est revenu sur les tensions entre le Maroc et son pays au sujet du Sahara. Il explique que «le malentendu entre l'Algérie et le Maroc est sur la question du Sahara Occidental».

Le responsable algérien a précisé que «le Maroc veut que l'Algérie soit partie prenante du conflit, or le concerné est le Front Polisario et la République arabe sahraouie démocratique et non l'Algérie». Le numéro 2 algérien relève que son gouvernement «ne se laissera pas entrainer» par la presse marocaine.

Ouyahia a enfin réaffirmé que les autorités algériennes et "conformément à la politique adoptée par le président Abdelaziz Bouteflika", observent la sagesse dans le traitement des questions et le développement des relations avec tous les pays et non le contraire.

Par H24info







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1616

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Mohammed-Ali (H) 16/04/2018 16:17 X

    L'Algérie dit qu'elle n'est pas concerné! Y a t'il encore un dupe qui gobe cela encore? 1-Qui a déplacé ces milliers de réfugiés à Tindouf? Ils ne sont pas venus à pied, mais constituent un fond de commerce pour demander des aides à détourner. 2- Le MAE Algérien est plus MAE du polisario que de son pays, à toutes les réunions internationales il soulève cette question. 3- Qui apporte toute la logistique et les armes au polisario? 4- La radio, la télévision et les journaux Algériens quotidiennement font campagne pour le polisario contre le Maroc, il a suffit que le Maroc hausse le ton, que l'Algérie joue la pauvre victime. Il faut que l'Algérie assume ses responsabilités et les conséquences s'il y a conflit armée.