16-04-2018 13:51 - Une concertation pouvoir/opposition finit en eau de boudin

Une concertation pouvoir/opposition finit en eau de boudin

Le Calame - Evoquée quelques jours dans les salons cossus des quartiers résidentiels de Nouakchott, une tentative de dialogue a été effectivement notée entre le pouvoir et une partie de l’opposition dite radicale, selon plusieurs sources concordantes interrogées par le Calame

En effet, une délégation de la majorité composée de Seydina Ali Ould Mohamed Khoubah, ministre de l’Emploi, maître Sidi Mohamed Ould Maham, président de l’Union Pour la République (UPR-principal de la majorité) et Othmane Ould Cheikh Abou El Maali, président de la coalition des partis de la majorité, a effectivement rencontré deux (2) représentants du Forum National pour la Démocratie (FNDU), en vue de tailler bavette.

Des entretiens à l’occasion desquels les envoyés du pouvoir ont exprimé les bonnes dispositions du camp présidentiel, prêt notamment à accepter que deux (2) représentants de l’opposition siègent au sein de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), en vue d’associer le FNDU au contrôle du processus électoral qui pointe à l’horizon.

Par ailleurs, la délégation de la majorité a proposé aux représentants du collectif de l’opposition la signature conjointe d’un texte à travers lequel étaient exposées toutes « les réalisations grandioses» et «les avancées fulgurantes » de la Mauritanie sous le magistère du président Mohamed Ould Abdel Aziz.
Les plénipotentiaires du FNDU ont décliné les 2 « offres ».

Ils ont par la suite réitéré les conditions nécessaires à un climat politique apaisé et un dialogue national inclusif : libération des détenus d’opinion et arrêt poursuites contre les sénateurs, les syndicalistes et les journalistes.

En définitive, une rencontre qui se termine en eau de boudin, conformément aux mœurs et traditions d’un pays, dont la grande caractéristique est une absence totale de la culture du dialogue de la concertation, le seul déterminant restant le rapport de force. Mais au-delà de cet épilogue, le FNDU maintient l’option d’une participation aux échéances électorales inscrites à l’agenda 2018 et 2019.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 995

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • sammbasy (H) 17/04/2018 10:22 X

    Ce pouvoir n'acceptera jamais tout ce qui peut conduire à un changement et ses dirigeants ne sont jamais sincères (Qu'Allah nous préserve) : Aziz ne croit pas à ce qu'il dit (à plus forte raison les autres); ses sbires ne cherchent que leurs intérêts mesquins. L'opposition a intérêt à souder ses rangs et refuser les manipulations de ces Cheytanes qui ne cherchent qu'à la diviser.

  • leguignolm (H) 16/04/2018 23:02 X

    "Ya rabbi" je vous invite de lire et relire ce troisième paragraphe!! et l’opposition est prête à aller dans cette dialogue, mon dieu quel opposition!!!

  • bleil (H) 16/04/2018 15:41 X

    J’abhorre les commentaires racistes ... figurez vous les régimes militaires, le sultanat Taya et celui de Aziz ne représentent que leur auteurs ! tout à fait normal que leurs "dialogues/concertations" avec l'opposition démocratique tournent à l’échec ... pour la simple et bonne raison de la qualité des représentants du pouvoir qui sont toujours le dindon de la farce; les divergences avec les militaires quant à la gouvernance du pays ne se résume pas facilement et ne peuvent être traités que lorsque les "militaires" comprennent qu'il y va de leur survie !

  • dykrim (H) 16/04/2018 14:33 X

    Je pense que cette fois ci il y a parmi vous des maures très sincères qui veulent que vous arrêtiez votre racisme d’état, sinon je ne voix pas en quoi vous pouvez vous diverger.

  • synthetiseur (H) 16/04/2018 14:20 X

    Il est plus glorieux de se vaincre soi-même que de vaincre les autres. Comme le disait Pierre-Claude-Victor Boiste.