19-04-2018 10:35 - Rosso /Faux médicaments: une lutte acharnée contre un gigantesque trafic

Rosso /Faux médicaments: une lutte acharnée contre un gigantesque trafic

Tawary - Un groupe de six responsables et gérants de pharmacies accusés d’être impliqués dans une affaire de “trafic de médicaments faux et d’autres non autorisés ” ont été déférés, ce mercredi 18 avril, devant le parquet du palais de justice à Rosso, au sud du pays, nous informe une source.

Sur ordre du procureur de la République, ils ont comparu, ce jour même, devant le juge d’instruction pour répondre aux faits portés contre eux. A cet effet, quatre responsables et gérants de pharmacies eux ont été placés en détention à la Maison d’Arrêt et correctionnelle de Rosso, indique-t-on. Cependant, les deux autres pourraient retourner à la police pour un complément d’informations.

A en croire qu’une perquisition dans des pharmacies et dépôts pharmaceutiques suspects a abouti à la découverte de nombreux documents falsifiés et de plusieurs lots de cartons de médicaments contrefaits.

L’enquête suit son cours pour tenter de déterminer l’origine des produits et démanteler ce réseau criminel, indique une source sécuritaire.

Ces opérations entrent dans le cadre de la protection de la santé publique et de la sécurité des populations.

C'est une véritable opération coup de poing qui a touché plusieurs pharmacies à Nouakchott et à Rosso. Elle compte toucher dans un futur proche les autres villes du pays, dit-on. A Rosso, ville frontalière au Sénégal, une importante prise estimée à plusieurs kilogrammes de faux médicaments a été faite.

Selon une source qui a préféré garder l’anonymat, les missionnaires (policiers, douaniers et cadres de la santé) auraient mis la main sur une importante quantité frauduleuse de médicaments destinée à la santé animale à Nouakchott.

Par R.Fall



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1364

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • declic (H) 19/04/2018 11:42 X

    Comme d'habitude on s'attaque à l'arbre et pas à la foret.Ses pauvres gens de Rosso ne sont que des fourmis face à la réalité du phénomène qui se trouve à NKTT et pas à cette misérable ville de Rosso.