27-04-2018 09:00 - Grève du corps médical : la CGTM appelle à un dialogue

Grève du corps médical : la CGTM appelle à un dialogue

Sahara Medias - La confédération générale des travailleurs de Mauritanie a demandé l’amélioration des conditions de vie et de travail des médecins et spécialistes mauritaniens travaillant dans les hôpitaux du pays.

La centrale syndicale a invité les autorités mauritaniennes à ouvrir des négociations sérieuses et constructives afin de permettre une amélioration des conditions de vie et de travail des médecins et spécialistes mauritaniens.

Les médecins et spécialistes sont entrés en grève lundi dernier pour deux jours dans les hôpitaux et cliniques, dans la perspective que le débrayage augmentera chaque semaine.

Les médecins réclament l’amélioration des conditions de travail, la gratuité des coûts des urgences, la qualité des médicaments et l’application des coûts des services médicaux.

La confédération générale des travailleurs de Mauritanie, dans son communiqué, déclare que les populations, avec à leur tête les travailleurs se sont déclarés indignés par le silence des autorités publiques depuis le début de la grève.

Elle s’est déclarée solidaire du mouvement de protestation des médecins et spécialistes demandant la satisfaction de leurs doléances qu’elle qualifie de « légales ».



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 798

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • jamarii (H) 27/04/2018 20:13 X

    Merci abdi10.Vous avez tout dit.C'est clair et limpide.

  • abdi10 (H) 27/04/2018 18:00 X

    Chers médecins, s’il est légitime de réclamer, il en est autant pour remplir ses devoirs. Dans le secteur public, la plupart d’entre vous se comportent comme des touristes. Tout le monde sait que nos établissements sanitaires publics sont des mouroirs, pas par faute d’infrastructures, ni de personnels bien formés, mais par votre manque de sérieux, votre « déshumanisation », le mépris que vous affichez à l’endroit des malades. Les plus sérieux consultent 1 jour sur 7. Le reste du temps, ils le passent dans leurs cliniques à la recherche du gain. Le médecin qui refuse de te consulter le matin sous prétexte qu'il n'a pas de temps, c'est celui-là même que tu retrouveras l'après-midi dans une clinique prompt maintenant à t'écouter. Je ne vous mets pas tous dans le même sac, mais la plupart d'entre vous ont perdu tout humanisme et oublié leurs leçons de déontologie. Soyez humble, traitez les pauvres malades avec respect et égard, au nom des principes de notre Sainte religion (l’Islam) mais aussi de ceux pour lesquels vous avez prêté serment. Gagnez l’argent mais recherchez quintessence, mettez une dose d’éthique dans votre métier !!! Wa salam

  • thialido (H) 27/04/2018 14:44 X

    Je sais une chose qu'a même;si ces loubards là conti nuent de grever ils finiront par etre radiés de la fonction publique.S'ils veulent obtenir gain de cause ils devraient impliquer dans leur greves les autres corps du meme secteur sinon rien.D'apres les rumeurs ils seront bientot remplaces par les cubains....

  • hachmi (H) 27/04/2018 10:25 X

    Ok, pour les infrastructures et les équipements médicaux Ould Abdel Aziz a beaucoup travaillé, mais pour la qualité des soins et le traitement du personnel, il reste beaucoup à faire. Il faut seulement se mettre à la porte de l'hôpital pour se rendre compte de l'incongruité de la situation. Des parents de malades qui accourent aux pharmacies en face avec des ordonnances kilométriques pour se voir livrés toute sorte de produits aux origines douteuses. Sans oublier ce personnel vaillant du Professeur de médecine au Garçon de salle travaillant avec un salaire de misère.