09-05-2018 15:10 - Boghé : Macina accuse Bathia de manipulations frauduleuses

Boghé : Macina accuse Bathia de manipulations frauduleuses

Le Calame - La commission d’implantation de l’UPR était de passage à 18 heures au domicile du maire, le dimanche 6 Mai 2018. Les deux tendances, celle dirigée par Mohamed El Hadi Macina, ancien secrétaire général du ministère de l’Intérieur et l’autre conduite par le tout nouveau secrétaire général du ministère de l’Energie, des Mines et du Pétrole, Tall Ousmane étaient déjà tombées d’accord sur les modalités du déroulement des opérations d’implantation et en commun accord avec la commission d’implantation locale.

Constitution de cellules par alternance. Ainsi de suite jusqu’à la fin. Cependant, plusieurs militants du camp de Macina n’ont pas trouvé leurs noms sur le fichier de Boghé Escale où ils sont légalement inscrits, récépissés à l’appui.

Plus de 20 véhicules, entre des bus de 16 places et de petites voitures avaient débarqué dans la ville convoyant des militants du camp de Macina de Nouakchott à Boghé pour s’implanter.

Lorsque la commission a mis en place 7 cellules de base, soit quatre pour la tendance de Macina et trois en faveur du camp de Tall Ousmane, une militante très active, Marième Sy, proche de Mohamed El Hadi a crié au scandale en exigeant vigoureusement la suspension immédiate des opérations et s’est mise à égréner un chapelet de vices de fonds.

L’autre camp, celui de Tall, crie à la victoire. Ainsi la tension politique flambe entre les deux camps. L’ancien secrétaire général, Macina s’en mêle, qualifie ouvertement l’opération de mascarade et pointe un doigt accusateur vers le Ministre de la Défense Nationale, Diallo Mamadou Bathia.

Le ministre est clairement désigné par Mohamed El Hadi comme le responsable de cette mascarade dans le but de favoriser son propre camp politique. Il a dénoncé le taux très élevé de noms de militants de Boghé Escale supprimés de la liste du bureau N°01.

Plus de 20% de noms d’Escalois et Escaloises n’ont pas figuré sur les listes. Des suppressions de masse en donnant des exemples concrets. Il a cité l’exemple du général Dieng N’diaga, de Amadou Mamadou Sy dit Ama Dollé, de Sy Hamidou, de Sy Cheikh, de Idrissa Bakayoko, de Ba Kalidou (président du mouvement AGIR pour la République) dont les noms ont été renvoyés à Boghé DOW, ou de l’épouse de l’ancien SG et sa fille larguées à Agchorguitt (Moughata d’Aleg) et plusieurs autres.

Des manipulations frauduleuses pilotées par M. Diallo Mamadou Bayhia, président de la haute commission de restructuration de l’UPR, a affirmé l’ancien secrétaire général du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, très remonté contre ces agissements.

Et s’agissant du ratissage programmé, Macina fait savoir qu’ils s’y opposeront tant que leurs unités ne seront pas implantées. Des manipulations destinées à favoriser le camp politique de Mamadou Bathia, en difficulté, a-t-il ajouté. Boghé Escale par la voix de Macina n’a pas raté le coordinateur, Aly O Aladé accusé également de favoriser la tendance du Ministre de la Défense Nationale.

En ce sens que l’un des membres de la commission est sorti dehors pour ramasser des cartes d’identité de militants favorables au clan de Diallo pour les implanter avant même que les choses commencent, nous affirme Macina. Et n’eut été leurs vives protestations, cet agent selon le SG n’aurait pas reculé.

En plus, l’ancien maire, Massar Cissoko a affirmé que Binguel Tall a dit à tout celui qui voulait l’entendre que le convoi de Boghé Escale qui a débarqué de Nouakchott, ne les impressionnait pas. Calmez-vous, ces gens n’iront nulle part, disait-il aux partisans de Tall Ousmane; vous verrez ! Tall Mamadou dit Binguel était conseiller de Sidi O Cheikh Abdallahi entre 2007-2008 et beau frère du ministre Diallo, très actif aux côtés de son frère Tall Ousmane dans la campagne d’implantation.

Il est accusé par Macina de détenir la liste consolidée des militants de Boghé Escale, ce qu’aucun membre n’a obtenu. Contacté, Binguel a nié et affirmé que la liste était mise à la disposition de plusieurs militants par qui de droit.

Ould Alade a fini par céder à la très forte pression du camp de Macina qui a mobilisé beaucoup de gens venus de Nouakchott. Ce qui n’est pas du tout nouveau. Cette tendance politique dirigée par Macina comprend d’autres fortes personnalités politiques comme le général Dieng N’diaga, Sy Daha (Inspecteur du Trésor), Massar Cissoko, ancien maire et diplomate, Touré Ciré (inspecteur du Trésor), Idrissa Bakayoko (transitaire).

Des hommes politiques chevronnés. Pour rappel, le score obtenu à Boghé Escale lors du référendum est plus élevé que celui du bureau de Boghé Dow où réside le ministre. L’implantation de l’UPR est ainsi suspendue à 1 heure du matin à Boghé Escale. Heureusement, il n y’a pas eu de bagarre.

Brahim O Ely Salem CP Boghé



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 10
Lus : 4244

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (10)

  • Colombe (H) 15/05/2018 23:45 X

    cet élan....

  • Colombe (H) 15/05/2018 22:42 X

    Tout est bien qui finit bien. Les militants de l'UPR de Boghé Escale ont choisi leur leader. Le camp de l'ex. SG du Ministère de l'intérieur a remporté haut et fort les élections au sein des unités de bases. Cette élan est bien sûr sans surprise compte tenu des moyens déployés et de la stratégie mise en oeuvre.

  • abdi10 (H) 10/05/2018 15:22 X

    C'est l'histoire du voleur qui crie: "ngaree gujjo"! Vous êtes tous des experts es-tricherie, fraudes, magouilles et autres coups immoraux. Votre sale politique a divisé les boghéens en ethnies, castes, familles et autres clans pour assouvir vos libidos personnels. Honte à celui qui chante pendant que Rome (boghé) brûle!

  • diagorga3 (H) 10/05/2018 10:22 X

    Voilà une guéguerre qui ne concerne en rien les boghéens. C'est une querelle entre deux familles alliées dans la dislocation des valeurs qui faisaient jadis la fierté des boghéens, avec la complicité de certaines personnes qui n'auraient jamais dû se retrouver ainsi impliquées.

  • Colombe (H) 09/05/2018 23:44 X

    Le moins que l'on puisse dire et que l'aîné a pris le dessus sur le cadet.L'équipe dirigée par Macina ne pouvait faillir une telle mission. ce score ne surprend personne, d'ailleurs on s'attendait à plus de distance compte tenu de l'expérience de ce dernier et des ténors qui le soutiennent. Le moins que l'on puisse dire est que cette victoire est partagée par la même famille partout où on se situe car il s'agit d'une seule et même famille. Aucun incident majeur n'a été constaté, on s'en félicite pleinement.

  • Colombe (H) 09/05/2018 23:32 X

    rectificatifs: un tissu..........évitons le télescopage

  • Colombe (H) 09/05/2018 23:03 X

    Oui, soutenons l'UPR et Aziz pour avoir mieux fait que les autres mais de télescopage entre les familles appartenant à une tissu social et partageant les mêmes valeurs et intérêts. on ne touche pas aux points sensibles. l'idéal est d'unir et non de désunir.

  • jahil (H) 09/05/2018 19:16 X

    N.B. Le Ministre de la Défense a pour NOM Diallo et Mamadou pour Prénom. Il est le fils de Diallo Bathia Bondé. Bathia est le Prénom de son père.

  • Ksaleh (H) 09/05/2018 19:15 X

    Et voilà de quoi ils sont capables comme des charognards sur une proie désossée, et c'est cela le développement d'une ville, d'une moughataa parmi les plus pauvres de la Mauritanie, malgré la richesse de sa ressource humaine, ses potentialités agricoles sans limites. Pauvres condamnés à ne porter aucun changement à leur fond.......

  • donogaladiegui (H) 09/05/2018 18:18 X

    Oh que c'est triste , boghé restera toujours boghé, la dernière ville de sa dimension laissée à elle même depuis l'indépendance. Rien n'a été fait et ses fils continuent de se bouffer entre eux pour des miettes. Puisse le tout puissant vous venir en aide.Amine.