10-05-2018 19:30 - Mauritanie: déclaration polémique d'un érudit sur le troisième mandat

Mauritanie: déclaration polémique d'un érudit sur le troisième mandat

Le360 - La Mauritanie file tout droit vers une élection présidentielle prévue au milieu de l’année 2019, et à laquelle Mohamed Ould Abdel Aziz, actuel locataire du palais brun, ne devrait pas pouvoir postuler en vertu du principe constitutionnel de la limitation des mandats.

Mais au-delà de ce contexte juridique, on entend régulièrement des voix, parmi les soutiens du chef de l’Etat, demander à l’homme de rester aux commandes en vue «de poursuivre son œuvre».

S'inscrivant dans cette tendance, l’érudit Hamden Ould Tah, président de l’Association des oulémas de Mauritanie (AOM), vient de jeter un énorme pavé dans la mare avec une déclaration potentiellement polémique.

Ainsi, après une rencontre avec le président Mohamed Ould Abdel Aziz, qui s’est déroulée mercredi 9 mai courant, le patron de l’Association des oulémas de Mauritanie, cité par la presse locale du jeudi 10 mai, déclare: «j’ai demandé au chef de l’Etat de poursuivre la marche pour compléter ce qu’il a commencé au profit du peuple mauritanien».

Expliquant le sens de cette audience avec le chef de l'Etat, le président de l’Association des oulémas a indiqué qu'il s'agissait «d’une rencontre annuelle au cours de laquelle nous évaluons les réalisations» et au cours de laquelle «nous l’avons remercié pour l’excellent travail accompli au profit du pays».

L’érudit Hamden Ould Tah appréciait sur le même ton les actions et les progrès réalisés sous le règne du président Maaouya Ould Sid’Ahmed Taya, renversé en 2005 par une junte militaire au sein de laquelle l’actuel chef de l’Etat faisait figure de cheville ouvrière, notent de nombreux observateurs.

Cette sortie suscite des réactions de désapprobation au sein de l’opposition, à l’image de la déclaration sur les réseaux sociaux de Lô Gourmo Abdoul, vice-président de l’Union des forces de progrès (UFP).

Ce spécialiste du droit interpelle les religieux en ces termes «que pensent nos oulémas de celui qui inciterait son prochain à commettre un parjure, en violant un double serment prêté sur le coran? Un troisième mandat qui n’aura jamais lieu vaut-il la peine d’un tel discrédit devant toute la communauté musulmane».

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Le360 (Maroc)
Commentaires : 6
Lus : 3420

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • Hamadalneenooy (H) 14/05/2018 13:28 X

    Un érudit ne doit pas s'intéresser à la politique politicienne. Par contre il doit s'investir dans la politique religieuse (politique défendant les valeurs de l'Islam). D'aucuns disent qu'il est libre d'exprimer son opinion, mais pas en tant que président de l'organisation qu'il dirige, elle regroupe tous les mauritaniens sans distinction de parti politique. Mettons tout cela sur le compte des erreurs et espérons qu'il pourra se rendre compte qu'il a commis une erreur.

  • sidi009 (H) 11/05/2018 11:10 X

    Ce monsieur ne s'est jamais embarassé de scrupules quand il s'agit de caresser le hakem du momemnt dans le sens du poil.Que Dieu lui pardonne.

  • mystere1 (F) 11/05/2018 09:44 X

    Merci Lô Gourmo, vous avez tout dit !désolée, ces gens se disant des érudits ne sont pas des vrais hommes de Dieu, car un vrai érudit, doit se détourner des affaires mondaines, particulièrement la politique ! le pouvoir qui appartient aux hommes de pouvoirs dont Dieu A Désigné et A Attribué une portion de Son Pouvoir Excellence à Ses serviteurs,et l'homme de religion aussi n'a qu'à jouer son vrai rôle de la société, et sa mission est de concilier le peuple, dans la paix, l'harmonie, l'amour et la fraternité, afin d'avoir un bon équilibre de la nation ; très choquant, mais cela n'étonne personne à part les hypocrites qui sont avec ces faux barbus se disant des "érudits", et qui courent derrière le monde des biens terrestres, c'est normal que ces marabouts applaudissent notre prési ! en l'encourageant pour violer son serment, quelle satanerie ! incroyable ! que Dieu nous Guide ! on est dans l'akhirou zaman !

  • ngaari aalam (H) 11/05/2018 06:06 X

    «que pensent nos oulémas de celui qui inciterait son prochain à commettre un parjure, en violant un double serment prêté sur le coran?". je pense que c'est un hypocrite .

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 10/05/2018 21:55 X

    c'est un soutien de poids que vient d'obtenir le président mohamed ould abdel aziz , a chacun aussi son opinion ou son point de vue, hamden ould tah est libre de soutenir mohamed ould abdel aziz , une vraie démocratie invite chacun au respect de l'autre, le droit d'exprimer son opinion sur quelque chose ne conduit pas à l'incohérence ou à la contradiction. une large majorité (96%) des mauritaniens soutient le président de la République . VIVE AZIZ ET VIVE LA NOUVELLE MAURITANIE

  • Y en a Pire (H) 10/05/2018 21:07 X

    Ould Tah n’est autre que ce mauritanien qui veut sauver sa peau demain, il porte l’islam comme un boubou qu’il peut changer à sa guise, mais il se trompe mille fois. Il a insulté les mauritaniens qui avaient voté pour Aziz et il a insulté le peuple mauritanien dans la religion, il à semé le doute dans l’esprit des mauritaniens, sur la prestation du serment du président, est ce que réellement Aziz avait posé sa main sur le Coran. Ould tah devrait être le dernier à demander le parjure d’un musulman.