24-05-2018 20:30 - Mauritanie : la richesse animale constitue 20% du PIB, selon la ministre de l’élevage

Mauritanie : la richesse animale constitue 20% du PIB, selon la ministre de l’élevage

Sahara Medias - La ministre de l’élevage, Vatma Vall Mint Soueinae a révélé devant l’assemblée nationale que l’élevage constitue plus de 20% du produit intérieur brut et qu’il était le deuxième secteur en termes d’emplois au niveau national avec plus de 16%.

Elle a ajouté par ailleurs que plus de 70% de la population en milieu rural sont liés directement et indirectement au secteur. La ministre s’exprimait en séance plénière de l’assemblée nationale, pour répondre à une question orale du député, Dane O. Ethmane, relative à l’évaluation du plan d’urgence mis en place par le gouvernement pour atténuer les méfaits du déficit pluviométrique.

Mint Soueinae a rappelé qu’un comité technique multisectoriel avait tenu en septembre de l’année dernière une réunion pour déterminer les déficits enregistrés ce qui a permis de prendre la décision de mettre en place un programme d’appui au cheptel en 2018.

Un programme, a précisé la ministre, de quatre composantes essentielles, un appui à l’aliment de bétail, la santé animale, les points d’eau pastoraux grâce au forage de puits artésiens dans les zones pastorales difficiles d’accès pour les éleveurs à cause de la rareté de l’eau et enfin la culture de fourrages, instaurée sur une superficie de 200 hectares.

Autre mesure annoncé par la ministre, la décision du président de la république d’exonérer des droits de douane à l’importation les aliments de bétail.

Ce plan d’urgence, a-t-elle ajouté s’est caractérisé cette année par un ensemble de points positifs dont son exécution en urgence, la qualité des aliments de bétail mis sur le marché, la globalité de la distribution et le forage des puits artésiens.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 875

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)