28-05-2018 08:30 - Licenciement d’un haut fonctionnaire de l’Université de Nouakchott pour divulgation des résultats d’examen

Licenciement d’un haut fonctionnaire de l’Université de Nouakchott pour divulgation des résultats d’examen

Adrar Info - Selon certaines sources, un haut fonctionnaire de l’Université de Nouakchott a été démis de ses fonctions et un successeur nommé à sa place.

Il s’agit du chef de service des affaires étudiantes, dans la division "archives" à la Faculté des sciences et de la technologie qui semble être impliqué dans le scandale, publié par le journal "Mayadin.net", lié à la divulgation par certains professeurs, de modifications intervenues, dans les résultats des examens des divisions 1, 3 et 5 de l’université.

Les mêmes sources ont indiqué que le concerné comparaîtrait bientôt devant le Conseil de discipline. Il importe de signaler qu’ un groupe de professeurs a demandé la création d’une commission d’enquête à propos de cette affaire scandaleuse à l’université pour examiner, enquêter et punir ses instigateurs.

Source : http://meyadin.net/node/12321

Traduit par Adrar.Info




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 3042

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • abdi10 (H) 28/05/2018 12:57 X

    Cette affaire sera classée comme toutes les autres qui l'ont précédée si bien sûr, on se rend compte qu'on affaire à un gros poisson. Des coups de téléphone d'un cousin au PM, au DIRCAB du président ou au Recteur de l'Université! Hop, l'affaire est classée. Nous sommes habitués à ce genre d'histoire: ceux qui allument le feu seront les premiers à l'éteindre.

  • cccom (H) 28/05/2018 09:54 X

    Belle photo de l’Université à compléter ; Je souhaite que.la Mauritanie vulgarise le 15 Juillet 2018 prochain au coût de 1 milliard/an le système éducatif Cerveaux des Oasis de Maaden intensif et gratuit pour épargner à terme au budget de l’Etat au primaire et secondaire 50 milliards d’UM/an et créer une nouvelle génération de jeunes érudits mauritaniens doctorants à l’âge de 18 ans et ainsi propulser le développement par la ressource humaine car celle-ci constitue 65% des richesses (mines, agriculture, pêche ,commerce…) existante dans chaque pays. IL revient à l’Etat de lancer parallèlement le projet décennal de création de 100.000 emplois clés en mains de jeunes pour garantir un emploi à distance porteur d’un revenu 10 fois supérieur au SMIG actuel,objet également de mes 40 lettres ouvertes au Gouvernement. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr

  • zder (H) 28/05/2018 09:30 X

    Les services de scolarité ont toujours agi ainsi que ce soit à l'université ou dans le secondaire. Et c'est justement pour cela que j'ai abandonné l'enseignement; imaginez, on remet les notes des examens et les services de scolarité se permettent de les modifier pour faire réussir certains et faire échouer d'autres. C'est quoi ce pays???

  • Ksaleh (H) 28/05/2018 09:11 X

    Signes avant couvreur d'une récente vers l'enfer de nos institutions, on pourrait dire même l'université !