08-06-2018 08:00 - Après son forfait, le voleur reste sur place

Après son forfait, le voleur reste sur place

L'Authentique - Incroyable mais vrai ! Après s’être approvisionné nuitamment d’un magasin de produits esthétiques au marché du 5ème arrondissement, le voleur est resté sur place ! La scène a stupéfait jeudi dernier, tous ceux qui se sont rendus tôt ce jour sur les lieux.

Devant les yeux surpris des usagers du marché, un homme, la quarantaine, portant un sac rempli de marchandises, était là debout aux portes de la grande cantine qu’il venait d’investir. C’était l’attraction de la matinée. En un laps de temps, la nouvelle fut le tour du marché, attirant sur les lieux, une imposante foule de badauds et de ménagères.

L’homme, penaud, était comme cloué au sol. Il affirmait attendre l’arrivée du propriétaire du magasin, pour lui remettre, main à main, le sac qu’il tenait en main. Objet de moqueries de toutes sortes, il était tout coi, et ne réagissait guère aux quelques coups de pieds et aux petites gifles que lui destinaient de temps en temps des gamins et les petits vendeurs de sacs en plastique.

C’est un peu après 8 Heures qu’arriva le propriétaire des lieux joint au téléphone par ses voisins qui lui avaient rapporté la nouvelle. Ibrahima Doukouré - tel est son nom- un gros chapelet à la main et un turban sur la tête, se dirigea directement vers son « visiteur », lui ôta le sac et pénétra dans sa boutique.

La foule l’entendit réciter quelques incantations avant de le voir ressortir pour lancer en direction de son « hôte du soir : « voleur ! Honte à toi. Le jour où tu t’aventureras de nouveau ici, c’est les pieds en l’air qu’on te retrouvera et personne n’y pourras quoi que ce soit. A présent, va ! ».

Libéré subitement d’une force invisible, le voleur tenta de se frayer un chemin pour se fendre dans la foule mais fut stoppé net par des jeunes vendeurs. Coups de poings, gifles, coups de pieds… Chacun y alla à sa manière. L’indélicat ne dut son salut qu’à deux agents de police. Transporté au dispensaire proche, il souffrait de douleurs au dos et à la mâchoire et saignait du nez.

Ahmed. B



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 3271

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • abdi10 (H) 08/06/2018 16:49 X

    Châtiment mérité pour ce malfrat. tel est pris qui croyait prendre.