07-06-2018 20:00 - Examen du BEPC : Un sous-officier , "faux" candidat dans un centre de Nouakchott

Examen du BEPC : Un sous-officier ,

Tawary - Mercredi 6 juin, premier du déroulement des épreuves de l’examen du BEPC, un jeune sous-officier de l'armée,en civil, s’était présenté dans l’une des salles d'un centre d’examen de Nouakchott, dans l'intention de passer les épreuves dudit examen, à la place de son jeune frère, nous renseigne une bonne source.

C’est au cours d’un contrôle d’identification avant la distribution de l’épreuve des mathématiques, entrepris par l’un des vaillants professeurs qui surveille qu’il a été décelé. Du coup, les candidats présents dans la salle témoignèrent qu’il n’est pas le vrai candidat, explique la source.

A en croire que le premier jour, les candidats passent trois des principales et souvent les plus difficiles matières à savoir : les mathématiques, le français et les sciences naturelles.

Informé le président du jury, alerta les forces de sécurités présentes qui se sont rendu compte que l’homme qui voulait passer les examens était (….), le frère du vrai candidat. Il a été trouvé sur lui la carte nationale d'identité de son petit frère et sa carte professionnelle, indique-t-on.

Arrêté, le fraudeur présumé tente de la passer à la manœuvre. Mais, il a été vite immobilisé avant d’être conduit à la brigade mixte de la gendarmerie nationale pour répondre aux charges portées contre lui, précise notre source .

Selon une source judiciaire interrogée par notre service, il risque une peine d’emprisonnement d’un an pour faux et usage de faux, additionnée d’une solide amende.

Des informations indiquent que les responsables de l’Éducation nationale au niveau régional avaient demandé aux présidents des centres d'examen et surveillants d'être très vigilants pour parer à ces genres de tricheries.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 3331

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)