09-06-2018 09:54 - Vidéo. Mauritanie/Elections 2018/2019 : "Les manouvres tactiques du pouvoir ne passeront pas" (BDA)

Vidéo. Mauritanie/Elections 2018/2019 :

Biram Dah ABEID, candidat à l’élection présidentielle de 2019 à laquelle ne participera pas l’actuel président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz, a mis en garde jeudi à Bruxelles les autorités mauritaniennes, en affirmant que leurs "manœuvres tactiques ne passeront pas".

Dans une interview avec "GUIRI INFO", M. Ould Dah est revenu sur leur alliance avec Sawab qui a suscité beaucoup de débat, en perspectives des élections législatives, régionales, municipales et présidentielles de 2018 et 2019, tout en réaffirmant son "offre d’union" à l’opposition, à la société civile, aux mouvements sociaux et de jeunesse.

"C’est un front qu’on va inlassablement continuer à tisser", a dit le président d’IRA-Mauritanie, Biram Dah ABEID, qui se trouve actuellement dans la capitale belge où il a donné le 06 Juin une conférence sur l’esclavage et la traite des personnes sur invitation de la fondation anti-esclavagiste britannique Thompson Reuters.

Par La rédaction de cridem.org

©CRIDEM / 09 juin 2018

-----



Commentaires : 2
Lus : 3922

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • bilbassy (H) 12/06/2018 03:39 X

    Monsieur ELHAGUIGHA, C'est du racisme primaire d'un autre temps. Le petit greffier comme vous dites n'est en rien différent des autres candidats. Dites nous qui doit etre un président et en vertu de quoi. Le pays est il une propriété privée transmissible comme une succession? Deux solutions s'offrent a nous : la partition (Inde, Pakistan) ou la communauté de destin (Afrique du Sud). Il est temps de choisir et sortir de ce racisme primaire. Existe t'il une institution qui forme des chefs d'Etat? Non. Donc, libre a tous les petits "greffiers" et a tous les "hartanis" de faire une offre de service pour leur pays.

  • ELHAGHIGHA (H) 09/06/2018 18:26 X

    Ce petit greffier de rien de tout pense qu'il sera un jour président jamais.L'organisation des sions ne pourront jamais l'imposer comme président. Pourquoi pas Saad ould Louleid ou Boudeil comme president s'il s'agit d'un hartani.