13-06-2018 02:30 - ZLECA : le Niger ratifie l'accord et rejoint le Ghana, le Kenya et le Rwanda

ZLECA : le Niger ratifie l'accord et rejoint le Ghana, le Kenya et le Rwanda

La Tribune Afrique - La commission de l'Union africaine a reçu en fin de semaine dernière, le document de ratification du Niger, de l'accord de création de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), a-t-on appris de source officielle ce week-end.

Il devient ainsi le quatrième pays à faire ce pas décisif après le Ghana, le Kenya et le Rwanda qui l'ont fait quelques mois plus tôt. Le Niger a donné son ''OK'' à la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA). Les autorités du pays ont transmis ce vendredi 8 juin 2018 le document de ratification de cet accord à la commission de l'Union africaine (UA).

D'après un communiqué de l'organisation, le président de la commission de l'UA, Moussa Faki Mahamat, qui a reçu en main propre le document, a félicité les dirigeants nigériens pour la démarche et a appelé les Etats membres qui ne l'ont pas encore fait à prendre les dispositions nécessaires afin de procéder à la ratification.

L'entrée en vigueur de l'accord de la ZLECA est soumise à la ratification d'au moins 22 Etats. En transmettant ce document, le Niger devient ainsi le 4ème pays à ratifier l'accord créant la ZLECA.

Il vient après le Ghana, le Kenya et le Rwanda. Ainsi il reste encore 18 Etats. Perçue comme un instrument essentiel au développement économique de l'Afrique, par le biais d'une hausse du commerce intra-africain, la ZLECA avait fait l'objet d'un accord signé par pas moins de 44 pays en mars dernier au sommet extraordinaire de l'UA à Kigali, au Rwanda.

Mais en dehors de ceux qui s'étaient abstenu de signer l'accord dans la capitale rwandaise, il y a aussi certains pays qui l'avaient signé mais qui hésitent à le ratifier.

« Certains pays ont des réserves et n'ont pas encore finalisé leurs consultations à l'échelle nationale. Mais nous aurons un autre sommet en Mauritanie en juillet et nous espérons que ces pays signeront alors », avait prévenu le commissaire de l'UA chargé du commerce et de l'industrie, Albert Muchanga.

Protocole de libre circulation et la MUTAA, les autres enjeux

La ZECLA n'est pas le seul instrument à l'échelle continentale qui a besoin d'une ratification des Etats membres de l'UA. Dans son intervention à la réception du document du Niger, Moussa Faki Mahamat a également exhorté les Etats membres à signer et à ratifier le protocole relatif à la libre circulation des personnes, au droit de séjour et au droit d'établissement, et à se joindre au marché unique du transport aérien africain (MUTAA).

Selon le responsable, ces démarches sont très importantes, surtout que ces instruments sont cruciaux pour l'intégration du continent africain, un défi que l'UA tente de relever depuis ses débuts.

Notons qu'un total de 31 Etats membres a signé le protocole relatif à la libre circulation des personnes, au droit de séjour et au droit d'établissement. Quant à son entrée en vigueur, elle soumise à 15 ratifications.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1427

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)