14-06-2018 10:35 - La Mauritanie parmi 6 pays menacés de famine

La Mauritanie parmi 6 pays menacés de famine

Sahara Médias - Le responsable aux affaires humanitaires et aux aides d’urgence de l’organisation des nations unies, Mark Lecoq a déclaré mardi que près de 6 millions de personnes se battent pour assurer leur pitance au Burkina Faso, au Tchad, au Mali, en Mauritanie, au Niger et au Sénégal.

Le responsable onusien ajoute que 1,6 millions d’enfants dans ces pays souffre de malnutrition aiguë, un chiffre qui a augmenté de 50% depuis l’année dernière, et 1 enfant sur 6 dans ces pays nécessite des soins médicaux.

Il a mis en garde contre une aggravation de la crise alimentaire dans la région du Sahel africain qui a porté le taux de malnutrition à son plus haut niveau depuis 2012.

Selon Lecoq, les réserves alimentaires de millions de familles se sont épuisées, les obligeant à supprimer un repas de la journée, à retirer leurs enfants des écoles à négliger le suivi médical nécessaire afin de faire des économies et pouvoir acheter des repas.

A l’approche de la période de soudure, a encore dit le responsable onusien, le nombre de personnes ayant besoin d’aides alimentaires atteindra 6,5 millions. Il a lancé un appel aux donateurs pour appuyer les efforts d’assistance engagés dans la région afin d’éviter le pire.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1272

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • lass77 (H) 14/06/2018 15:35 X

    Et avec ça nos autorités continuent à spolier et donner les terres arables aux pays du Golfe.

  • cccom (H) 14/06/2018 12:27 X

    Pourtant le potentiel hydrique de production du pays est infini : Nous offrons à ‘ travers les ouvrages de Cheyal et Lemer pour l’engraissage des oiseaux et phacochères 30 fois la quantité d’eau que nous offrons à la population de Nouakchott Il faut et il suffit de fermer les vannes de la Digue Rive Droite à partir Cheyal jusqu’à Moushayeb pour produire en quelques mois sur 100.000 ha de terres alluvionnaires de l’Aftout, ;Tichiliitt , Belara , El Wessaa , Awlig et Tekech .500.000 à 10000.000 de tonnes riz et équivalent de pailles aliments de bétail cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr

  • zder (H) 14/06/2018 12:01 X

    Les causes de la famine dans ces pays sont: Au Burkina Faso: pas de richesses dans le sous sol, Au Tchad: la guerre, Au Mali: la guerre, Au Niger: la sécheresse, Au Sénégal: la procréation à la vitesse exponentielle. En Mauritanie: le détournement et le pillage des deniers publics.