19-06-2018 21:04 - Mauritanie : la surveillance du bac menacée par l’absence du petit déjeuner pour les surveillants

Mauritanie : la surveillance du bac menacée par l’absence du petit déjeuner pour les surveillants

Sahara Medias - Le syndicat indépendant des professeurs de l’enseignement secondaire a menacé de suspendre la surveillance du baccalauréat ce mardi, si le petit déjeuner n’était pas octroyé aux professeurs chargés de la surveillance.

Dans son communiqué publié, le syndicat déplore cette mesure prise pour la première fois par le ministère de l’éducation de ne pas octroyer aux professeurs surveillant le bac le montant du petit déjeuner, soit 45 nouvelle ouguiyas.

Le syndicat ajoute que si le montant du n’est pas payé, la surveillance sera suspendue dès mardi après midi, quand bien même les surveillants seront dans les établissements, mais pas dans les salles d’examen.

Le syndicat fait porter la responsabilité de toute entrave éventuelle dans le déroulement de l’examen au seul ministère, appelant à une solution au problème.

L’examen du baccalauréat avait débuté lundi avec 50045 candidats toutes les filières confondues, répartis entre sur 132 centres dont 71 à l’intérieur du pays.

Les filles représentent près de 49% des candidats.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 2149

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Belphegor (H) 20/06/2018 10:50 X

    Installer des brouilleurs de signal dans les centres d'examens (qui n’auraient coûté rien du tout à l’état) était la solution la plus judicieuse plutôt que de pénaliser tout le monde (particuliers et professionnels) avec ces longues coupures.