30-06-2018 07:45 - Passif humanitaire : Le collectif des veuves des militaires et civils, victimes des événements 86 – 89 interpellent les hôtes du sommet de l’UA

Passif humanitaire : Le collectif des veuves des militaires et civils, victimes des événements 86 – 89 interpellent les hôtes du sommet de l’UA

Le Calame - Le collectif des veuves des militaires et civils, victimes des événements de 1989 – 1992 interpelle, dans une lettre distribuée ce 29 juin, à Nouakchott, les chefs d’état et de délégation qui viennent participer au 31e sommet de l’Union africaine, prévue à Nouakchott, les 1er et 2 juillet sur leur combat pour la vérité sur les assassinats commis sur leurs proches.

Dans sa correspondance, le collectif qui rassemble les épouses, les mères, les enfants, neveux et nièces de ces militaires assassinés pendant cette période trouble du pays rappelle les conditions opaques dans lesquelles les êtres qui leur sont très chers ont été exécutés dans les casernes ou autres coins du pays.

Le collectif attire l’attention des dirigeants du Continent qui s’apprêtent à fouler le sol mauritanien sur la « persistance des violations des droits de l’homme en Mauritanie », « les exécutions sommaires des militaires et civils », notamment « la pendaison de 28 militaires négro-mauritaniens dans la garnison militaire d’Inal située au nord du pays, dans la nuit du 27 au 28 novembre par leur frères d’armes maures qui entendaient par ce geste macabre marquer le 28e anniversaire du pays et l’impunité dont jouissent les auteurs de ces exactions».

Les veuves dénoncent et déplorent le refus des pouvoirs publics de répondre à la demande des ayants droits qui réclament que la lumière soit faite sur les raisons, les auteurs et les commanditaires de ce qu’elle appellent une « épuration ethnique » puisqu’elle n’a visé qu’une seule composante du pays, à savoir les militaires et civils négro-mauritaniens (Halpularen).

Elles s’élèvent vivement contre la « marginalisation et l’exclusion » des composantes négro-africaines et les Haratine de tous les sphères de l’état (économie, culture…) Elles s’inquiètent des conséquences dangereuses que pourrait engendrer cette situation. Comme elles s’inquiètent de la mauvaise gouvernance du pays, de la corruption qui le gangrène, du péril de la sécheresse…

Les veuves réclament, depuis des dizaines d’années, le devoir de vérité, de justice, de mémoire et d’indemnisation. Elles rappellent que face à ces revendications, le président de la République ne leur a offert qu’une maigre aide sociale transformée depuis en « indemnisation »

Face à ce tableau sombre, les veuves demandent aux dirigeants africains d’intercéder auprès de leur homologue mauritanien pour l’amener à entendre le cri du cœur des femmes, des enfants et des mères…Pour qu’il crée les conditions pour le règlement du dossier du passif humanitaire, couvert, il faut le rappeler par une loi d’amnistie depuis 1993.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1043

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Bertrand (H) 30/06/2018 10:25 X

    Ceux qui ne sont pas rentrés dont majoritairement des ressortissants de certains pays au sommet qui ont poussé leurs mari a risquer la tentaive de coup d'État raciste ou ils ont perdus la vie.

  • lass77 (H) 30/06/2018 08:27 X

    Avec ce sommet inutile on constate que c'est le moment d'exposer tous les maux de la Mauritanie à l'attention des Hôtes. Tout ce que notre Aziz ne veut pas voir à affronter vue le contexte. Que faire cela fait parti de l'histoire sombre de la Mauritanie. Il est de le regler pour ne pas laisser ce probleme aux futures generations.

  • lass77 (H) 30/06/2018 08:26 X

    Avec ce sommet inutile on constate que c'est le moment d'exposer tous les maux de la Mauritanie à l'attention des Hôtes. Tout ce que notre Aziz ne veut pas voir à affronter vue le contexte. Que faire cela fait parti de l'histoire sombre de la Mauritanie. Il est de le regler pour ne pas laisser ce probleme aux futures generations.