10-07-2018 19:00 - Mauritanie : la Banque Centrale a récupéré 96% de l’ancienne ouguiya

Mauritanie : la Banque Centrale a récupéré 96% de l’ancienne ouguiya

Les Mauritanies - Le gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM), Abdel Aziz Ould Dahi a fait savoir que six mois après l’entrée en vigueur de la nouvelle monnaie son institution a récupéré près de 96% de l’ancienne ouguiya (ouguiyas MRU), fixé sur une période d’un an.

S’exprimant dans les colonnes du journal La Tribune Afrique au cours d’un entretien, publié lundi 09 juillet, le patron de la banque des banques est largement revenu sur cette réforme de la monnaie locale et le futur changement de statut de la BCM.

Selon le gouverneur, la réforme en plus d’avoir de l’impact sur l’économie et le marché, a eu pour effet d’augmenter considérablement la liquidité bancaire et le taux de bancarisation.

Ainsi, de janvier à juin, 15.000 nouveaux comptes bancaires sont venus s’ajouter à quelque 300.000 comptes déjà existants. Et beaucoup de cash qui circulait est revenu dans le circuit bancaire, a révélé le responsable.

Et d’ajouter que « le taux de bancarisation se situe entre 15% et 25 % si on compte les instituts de micro-finance (IMF) ».

En outre, le diplômé de l’Ecole Polytechnique de Lausanne (Suisse) a indiqué ce changement monétaire est arrivée à son heure dans la mesure où l’ouguiya devrait impérativement être au diapason de la finance moderne.

Les autorités monétaires devraient également faire face à une quantité de monnaie en circulation largement supérieure à celle offerte, a-t-il rappelé.

Maintenant que cet objectif est quasiment atteint, la BCM changera bientôt de statut pour jouer pleinement son rôle dans le processus de la mise en œuvre de la politique monétaire du pays, à préciser, le gouverneur de la BCM.

Crée le 28 juin 1973, en remplacement du franc CFA, l’ouguiya a connu un nouveau taux de change depuis le 1er janvier 2018 (taux de 10 pour 1).

Ibrahima Junior Dia



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1260

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Salem Vall (H) 11/07/2018 09:55 X

    Les autres dizaines de milliards non récupérés (représentant les 4%) iront où?