12-07-2018 13:51 - VIDEO. Mauritanie ● Un nouveau front de l’opposition contre la "fraude électorale"

VIDEO. Mauritanie ● Un nouveau front de l’opposition contre la

L'opposition mauritanienne a annoncé mercredi à Nouakchott la constitution d'une nouvelle alliance pour briguer les prochaines élections et empêcher toute "fraude électorale".

Plusieurs partis de l'opposition mauritanienne ont annoncé mercredi 11 juillet courant, la constitution d'une nouvelle coalition appelée "l’Alliance Electorale de l'Opposition Démocratique", en préparation de sa participation aux prochaines élections législatives, municipales et régionales.

La conférence de presse organisée par les dits partis pour informer l’opinion publique nationale et internationale de leur nouvelle alliance a été également marquée par une cérémonie de signature de l’acte concrétisant la naissance de ce front uni.

La Mauritanie se prépare à organiser début septembre prochain des élections parlementaires, municipales et régionales.

Les 11 partis du Forum National pour la Démocratie et l'Unité (FNDU) se sont joints à 6 autres formations de l’opposition (RFD, CD, Indad, Swab, Al-watan et Tajdid) pour lancer une campagne commune contre d’éventuelles tentatives de fraudes électorales.

Le « G17 », ce nouveau front de l’opposition a été mis en place après l’échec de cette dernière dans sa demande de dissolution de la Commission Electorale Nationale indépendante. L’opposition radicale estime n’être pas représentée au sein de la CENI.

La naissance du G17 a été annoncée lors d’une conférence de presse mercredi au siège du parti RFD à Nouakchott. Aussitôt, il a été mis en place un comité de pilotage de sa campagne antifraude électorale, dirigé par Moussa Fall, président du Mouvement pour le Changement Démocratique (MCD).

L’opposition mauritanienne multiple les coalitions et alliances électorales à l’approche des élections législatives, municipales et régionales, prévues le 1er septembre prochain.

Par la rédaction de Cridem, avec Alakhbar et France24

©CRIDEM / 12 juillet 2018







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1300

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • ELVALLI (H) 12/07/2018 15:13 X

    Les Français disent : «chapeaux bas !» … Au pays, nous mettons au vent nos turbans devant nos grands hommes tels ces professeurs émérites, ces cadres combien compétents et honnêtes cependant méprisés, honnis, mis à la touche pour avoir refusé la caporalisation de notre Société, le détournement de nos deniers publics et le ternissement de l’image de notre pays… Déjà, pour leur confirmer son estime et sa confiance, le peuple leur a fait gagner tous les scrutins avant de voir l’inversion honteuse de ses votes ou la création par les bidasses et leur administration de faux résultats (le résultat de Kobeni est resté à jamais risible).Sur leur ordre le peuple a boudé le vote du referendum anticonstitutionnel ! Sur leur ordre le peuple mettra en déroute les bandes de laudateurs, de mafiosos, des safaghas UPR et des dialoguistes et il fermera le boulevard aux manœuvres qui veulent nous maintenir sous la botte des généraux ventrus à l’issue de ces élections ou cette mascarade électorale. La Mauritanie a besoin aujourd’hui de ses valeureux fils et d’un sursaut national pour relever les grands défis qui menacent son existence.