18-07-2018 17:16 - Des parlementaires réfléchissent à un contrôle de la gouvernance du G5 Sahel

Des parlementaires réfléchissent à un contrôle de la gouvernance du G5 Sahel

RFI - Des parlementaires des cinq pays membres du G5 Sahel ont rencontré leurs homologues européens mardi 17 juillet à Niamey. Les présidents des Parlements du Niger, de la Mauritanie, du Tchad, du Mali et du Burkina y ont travaillé à la mise en place prochaine d'une assemblée interparlementaire du G5 Sahel, un organe de contrôle démocratique de la gouvernance du G5.

Les parlementaires ont cherché, à Niamey, à « faire en sorte que désormais, les Parlements aient un regard sur les actions du G5 Sahel », explique Iro Sani, le vice-président de l’Assemblée nationale du Niger.

Une nécessité à l’heure où, de plus en plus, les populations ont l’impression que la situation sécuritaire ne s’améliore pas et que les bailleurs de fonds ont injecté beaucoup d’argent pour très peu de résultats.

Pour améliorer la situation, les parlementaires peuvent donc « améliorer la gouvernance en rendant le G5 Sahel plus transparent », estime Jacques Maire, parlementaire français et président du groupe d’amitié France-Niger. « Et aujourd’hui, on va adopter une résolution qui va vraiment pousser à augmenter le niveau de transparence et de contrôle sur le partenariat civil et militaire dans chacun des pays. »

De son côté, en soutenant les pays du G5, le président du Parlement européen estime que les pays du Sahel peuvent compter sur l’Union européenne. Antonio Tajani souhaite « un vrai plan Marshall pour l’Afrique dans les prochains budgets européens 2021-2027 ».

Un sommet interparlementaire G5 Sahel et pays contributeurs est prévu en décembre 2018 à Paris.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI
Commentaires : 0
Lus : 716

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)