18-07-2018 21:45 - "Notre rencontre avec le Président était fructueuse et prometteuse", affirment les médecins grévistes

Alakhbar - Les syndicats des médecins grévistes ont livré mercredi 18 juillet courant, leur évaluation de leur dernière rencontre avec le Président mauritanien Ould Abdel Aziz, qualifiant l’audience en question de fructueuse et de satisfaisante, pour au moins trois des principales doléances de leur plateforme de revendications.

Les syndicats sont déterminés à coopérer avec la commission créée par le Président et chargée d’examiner les problèmes des médecins et des spécialistes et de leur apporter les solutions idoines, afin de parer à toute instrumentalisation et manipulation, ont-ils dit.

« Le Président a promis d'augmenter les salaires sur fonds propres de l’Etat, selon les moyens et l’accord qui sera convenu avec ladite commission, au cours de la prochaine année », ont affirmé les syndicats, selon lesquels, Ould Abdel Aziz est convaincu que la satisfaction de leurs demandes est décisive pour hisser le niveau du secteur de la santé dans le pays même si ces requêtes nécessitent la mobilisation d’efforts et de moyens colossaux.

« Le Président a décidé, dans le cadre de la mise en œuvre de la politique sanitaire de l’Etat de créer des services d’urgences gratuits au niveau des zones à haute prévalence d’urgences, à l’instar de l’hôpital d’Aleg et de certaines zones de Nouakchott, où les accidents routiers sont fréquents, à l’image de l’hôpital d’oncologie, avec la perspective de mobiliser un milliard D4ouguiyas pour cette fin », ont rapporté les syndicats.

Traduit de l’Arabe par Cridem



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1517

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • duroowo (H) 19/07/2018 11:25 X

    Flecitation aux medecins et je dis les promesses d'AZIZ sont bonnes si jamais elles sont realisees. Il faut que le regime sache qu'il y'a des gens et des familles tres pauvres en mauritanie. la mauritanie est un pays tres vaste est que la Mauritanie ne s'arrete pas au niveaux de Tevragh-Zeina il y'a meme des quartiers a Nouakchott dont les familles n'arrivent pas a manger 3 fois par jours ces genses la ne peuvent pas payer des urgences super-cher. il y'a des villages et des douabes et des meddens la ou les habitants sont pauvres donc un bon gouvernment pour la Mauritanie c'est un gouvernment qui regarde un peux au de la de leur nez.