30-07-2018 08:29 - L’Assemblée nationale se dirige vers le dépôt d’une motion de censure contre le Gouvernement

L’Assemblée nationale se dirige vers le dépôt d’une motion de censure contre le Gouvernement

Akhbar Watan - L’Assemblée nationale dont le Président Ould Boilil et la majorité des députés n’ont pas été investis comme candidats aux prochaines élections par l’Union Pour la République (UPR), le parti au pouvoir, se dirige vers le dépôt d’une motion de censure contre le gouvernement.

Une mesure qui intervient à titre de riposte musclée à leur exclusion des postes éligibles aux futures consultations, de la part de la commission chargée des candidatures au sein de l’UPR.

Il n’est pas exclu que cette situation finisse par engager le parlement dans la même piste frondeuse empruntée au cours de l’année dernière par le Sénat, et qui avait conduit à une situation de crise véritable, avant que le pouvoir ne décide de dissoudre la Haute Chambre.

Cette même situation pourrait créer un exode du parti au pouvoir et entrainer un massif vote sanction contre ses candidats au niveau de toutes les circonscriptions électorales, en punition de ce que les mécontents appellent des choix « subjectifs et arbitraires » des candidats aux prochaines élections.

Avec le risque de perdre la majorité en raison de cet élan de contestation, le Président de la République pourrait opter en faveur d’un coup d’Etat blanc, contester les résultats des élections, dissoudre l’Assemblée nationale et demander la formation d’un nouveau gouvernement chargé de superviser l’organisation d’élections législatives et présidentielles…

Traduit de l’Arabe par Cridem



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 5163

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • habouss (H) 30/07/2018 10:58 X

    Des rêves et chimères de petits opportunistes et prétentieux. Si Ould Boilil ose, il n'a qu'à prendre clairement, comme l'honorable Sénateur Ghadda, la tête de la rébellion ! Et le faire clairement, tout le reste n'est que de la supputation.

  • Borom-Pass Pass (H) 30/07/2018 09:32 X

    Merci Aziz et merci Mr le PM d’avoir vidé ceux qui ont vendu leur honneur, s’ils ne sont pas vider maintenant ils vous trahiront comme ils ont trahit leur serment, ce n’était pas des députés du peuple, mais des bourgmestres, des commerçants des vendus vaut rien, merci de ne pas reconduire des bandits. Il fallait s’y attendre, celui qui fait du mal sera payé par le mal, ceux qui trahissent leur dignité pour faire plaisir à un homme, un clan, une tribu ou une communauté finissent toujours par payer leur faute, ne pas les reconduire signifie beaucoup de choses, une leçon à prendre au sérieux. En bas ceux qui ont trahit leur serment.