12-09-2018 08:00 - Financement libyen: le fils de Kadhafi accuse encore Nicolas Sarkozy

Financement libyen: le fils de Kadhafi accuse encore Nicolas Sarkozy

RFI - Il y a 7 ans déjà, Saïf al-Islam Kadhafi avait accusé Nicolas Sarkozy d'avoir bénéficié du financement de la Libye de son père lors de la campagne présidentielle de 2007. Aujourd'hui, le fils de Mouammar Kadhafi réitère ses accusations dans une lettre envoyée à la justice française. Il y réexplique par le menu comment la Libye de Kadhafi a financé la campagne de Nicolas Sarkozy.

Les avocats britanniques de Saïf al-Islam Kadhafi, le fils de l'ancien guide libyen, ont transmis une lettre aux juges français. Ce sont 8 pages écrites à la main, en arabe, et datées du 11 juillet dernier. L'authenticité du document est attestée par les avocats de Saïf al-Islam Kadhafi, qui reste caché, probablement en Libye, puisqu'il est recherché par la CPI.

Le quotidien Le Monde a pu prendre connaissance de ces missives, écrites après plus de quatre années passées en prison, de 2011 à 2015, « coupé du monde », comme l'explique le fils du dictateur dans sa lettre.

Il faut d'ailleurs prendre quelques précautions vis à vis de ces propos : d'abord, ils interviennent après une longue période passée à l'isolement, et puis, Saïf al-Islam Kadhafi s'est déclaré candidat aux prochaines élections présidentielles en Libye. Il pourrait donc s'agir d'une stratégie politique.

Le fils du dictateur veut apporter la preuve qu'il sait des choses, même si beaucoup d'éléments sont en fait des redites de ses déclarations de 2011. Selon Saïf al-Islam Kadhafi, les contacts entre « la Sarkozie » et Mouammar Kadhafi auraient commencé en 2006, en marge des négociations pour l'acquisition d'Airbus, et aux 2,5 millions d'euros que Claude Guéant aurait alors récupérés en liquide. Nicolas Sarkozy, ministre de l'Intérieur à l'époque- aurait demandé 2 autres millions pour aider à innocenter Abdallah Senoussi, un très proche de Kadhafi, condamné à perpétuité dans l'attentat du DC10 d'UTA.

Voilà le genre d'arrangements que dénonce le fils du guide Kadhafi dans sa lettre en attendant les preuves concrètes. Le nom d'Alexandre Djouhri, intermédiaire franco-algérien, revient régulièrement aussi. Il sera d'ailleurs entendu à Londres en novembre prochain, peut-être pour s'expliquer aussi sur les accusations de cette lettre.

Par RFI



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI
Commentaires : 1
Lus : 4595

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • doudou19 (H) 12/09/2018 12:18 X

    L'honorable justice française le rattrapera. La cavale de Sarkozi se terminera un jour et prendra fin dans une prison française. Pourquoi la CPI ne s'est pas intéressée à cet homme sans scrupule qui à mis peuple dans le désordre en tuant son guide et a mis tout le sahel en insécurité?