27-09-2018 13:33 - Réunion préparatoire de la saison touristique 2018-2019 dans la wilaya de l'Adrar

Réunion préparatoire de la saison touristique 2018-2019 dans la wilaya de l'Adrar

AMI - Une réunion préparatoire de la saison touristique 2018-2019 s'est tenue, mercredi à Atar en présence du wali de l'Adrar, M. Cheik Ould Abdallahi Ould Wah.

Cette réunion a pour but de surmonter les insuffisances éventuelles avant la saison touristique, à savoir la sécurisation de l'aéroport d'Atar grâce à la réfection du mur qui l'entoure et le renforcement de la protection civile à l'aéroport.

Le délégué régional du ministère du commerce, de l'industrie et du tourisme, M. Sidi Haiba Ould Abderrahmane, a indiqué, dans une déclaration à l'AMI, que les participants à la réunion ont appelé à la mise en place d'installations sanitaires à l'aéroport et à éclairer ce dernier, à réhabiliter les routes bitumées, à organiser une exposition de l'artisanat à Atar et à Chinguity et à assurer une animation culturelle diversifiée.

Ils ont aussi appelé à apporter un appui financier aux auberges devant accueillir les touristes qui ont subi des dégâts suite aux dernières pluies.

Le wali s'est engagé à satisfaire ces doléances avant l'ouverture de la saison touristique, insistant sur la volonté des hautes autorités du pays à promouvoir et à développer le tourisme.

La réunion s'est déroulée en présence du conseiller du wali chargé des affaires administratives et juridiques, du hakem et du maire d'Atar ainsi que de plusieurs chefs de services administratifs et sécuritaires.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1058

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 27/09/2018 14:15 X

    Il va falloir nettoyer et rénover ! Se mettre au boulot, au balai et à la truelle. N’ayons pas peur de dire la vérité pour le tourisme, il faut des personnes compétentes, pas des incapables de 3eme série, comme en Adrar au banc d’arguin… etc, combien ?? De français et autres européens filent au sud Sénégal ??? Pour y arriver, il faudra des personnes compétentes, il faudra également aider surtout les acteurs du tourisme local à présenter une caractérisation plus forte, avec cette notion d'authenticité. Nous devons avoir une politique de différenciation territoriale, en s'appuyant par exemple sur les septicités régionales comme la gastronomie. Cela veut dire que l'immense tissu d'accueil touristique doit s'améliorer et donc rénover, innover et investir. VIVE AZIZ ET VIVE LA NOUVELLE MAURITANIE