06-10-2018 17:41 - Des centaines de nouveaux bacheliers se voient refuser l'inscription à l'Université

Des centaines de nouveaux bacheliers se voient refuser l'inscription à l'Université

Alwiam – Les bacheliers admis en 2018 et âgés de 24 ans révolus, ne sont pas autorisés à s’inscrire à l’Université, indique une note controversée du ministère de l’enseignement supérieur, qui prive des centaines d’étudiants, informés à la dernière minute par cette mesure, de poursuivre leurs études.

Les nouveaux bacheliers sont d’autant déçus qu’ils viennent majoritairement de l’intérieur du pays et qu’ils ont préparé avec les leurs depuis une période, d’élire domicile à Nouakchott pour assurer une proximité de leurs enfants admis.

Certains bacheliers sont sidérés par cette décision, qui vient mettre fin à leur rêve nourri depuis tant d’années, de bénéficier d’un cursus académique.

Le sort des centaines bacheliers refoulés est désormais incertain après leur privation de l’accès à l’Université, à une période où le pays a besoin d’ouvrir plus d’instituts et d’Universités, pour contribuer à hisser l’enseignement académique mauritanien dans le classement mondial.

Traduit de l’Arabe par Cridem







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 2569

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • lass77 (H) 10/10/2018 08:57 X

    Insulte à l'endroit de la nation, pendant ce temps ce pays propose des postes aux tunisiens pour venir enseigner en Mauritanie. Que pense Aziz ? il doit etre interpellé. Aucun pays civilisé au monde n’empêche ses citoyens de s'inscrire pour poursuivre des études superieures. Il y'a des problèmes dans ce pays. C'est une honte cet égarement à outrance

  • kadimapur (H) 07/10/2018 13:36 X

    C'est une décision aberrante...Le chomage des jeunes est alarmant car ils ne trouvent aucun débouché...Par conséquent, il faut au moins leur permettre pour ceux qui en ont encore la volonté de se former à n'importe quel age , ne serait ce que pour garder de l'espoir mais aussi et surtout éviter de mal tourner...

  • Baalel (H) 07/10/2018 08:19 X

    On doit se poser cette question importante. Est ce que les autorités mauritaniennes avaient avisé les mauritaniens de cette affaire bien avant le début du baccalauréat 2018? Si ce n'est pas le cas,on assisterait à une mesure arbitraire de nos autorités éducatives.

  • craicra (H) 06/10/2018 20:06 X

    En parlant d'enfants de 24 ans révolus , vous me rappelez le proverbe russe qui dit: S'il est fou c'est pour longtemps"

  • cccom (H) 06/10/2018 19:05 X

    Si l'Etat adopte mon option Cerveaux des Oasis l'enseignement gratuit obligatoire et intensif sera assuré à toutes les futures générations avec doctorats à l'âge de 18 ans et travail clé en mains garanti. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr