16-10-2018 14:19 - Mauritanie: le manque de pluies accroît les risques de malnutrition

Mauritanie: le manque de pluies accroît les risques de malnutrition

RFI - En Mauritanie, près de 400.000 personnes sont touchées par la sous-alimentation. Les régions les plus affectées sont celles, du triangle de la pauvreté, situé au centre et du sud-est. Une crise alimentaire accentuée notamment par le déficit pluviométrique.

Dans la capitale Nouakchott, quelque 51 000 enfants de 0 à 5 ans sont touchés par la malnutrition. La majorité de ces enfants est pris en charge par l’Ong Terre des hommes, qui travaille dans le pays depuis plus de 30 ans et s'est spécialisée dans la lutte contre malnutrition. En Mauritanie, 30% des enfants souffrent de malnutrition chronique selon l'ONG.

L’ONG a notamment mis en place un programme nutritionnel qui permet aux enfants de récupérer rapidement, explique à RFI Marie-Charlotte Bisson, déléguée de l’ONG. « Les enfants malnutris sévères reçoivent la dose correspondante de Plumpy'Nut, un mélange de cacahuètes enrichi en nutriments pour que les enfants puissent récupérer ». Suivant le degré de malnutrition, la récupération peut durer plusieurs semaines, poursuit la déléguée de Terre des hommes.

La sous-alimentation, un problème chronique

Le problème de sous-alimentation et de malnutrition est chronique dans le pays. Et s’est accentué ces dernières années par un déficit important de pluviosité, explique Lala Aïcha Sy, coordinatrice technique du réseau des ONG sur la sécurité alimentaire de Mauritanie. « Il y a vraiment des poches de pauvreté importantes et le retard enregistré cette année en matière de pluviométrie qui va impacter négativement la sécurité alimentaire des populations. »

Il y a quelques mois, deux personnes sont décédés de famine ou de malnutrition dans l’est du pays.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI
Commentaires : 0
Lus : 1103

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)