08-11-2018 17:16 - Mauritanie : une affaire de pornographie secoue la toile !

Mauritanie : une affaire de pornographie secoue la toile !

Les Mauritanies - Décidément ! on ne se croirait pas être dans un pays islamique à 100% musulman. Une histoire de diffusion de film pornographique par des mauritaniens a fini par choquer la toile ! En effet, c’est la première fois dans l’histoire du pays que des jeunes sont jugés pour des actes à caractère pornographique.

Selon des sources judiciaires, trois jeunes (deux filles et un garçon) accusés de diffusion de films pornographiques, ont comparu, mercredi 07 novembre, devant la cour pénale de Kiffa (600 kilomètres au sud de Nouakchott).

Le tribunal a reconnu coupables ces « délinquants sexuels » et leur a infligé de lourdes peines et une sanction pécuniaire d’un montant total de 1,6 million d’ouguiyas.

Ainsi, le jeune homme a écopé de 7 ans de prison ferme avec une amende de 1 million d’ouguiyas. La fille majeure a été condamnée de 2 ans de prison dont 6 mois ferme et doit s’acquitter de 300000 ouguiyas.

La fille mineure quant à elle a été condamnée à 6 mois de prison avec sursis et une amende de 300000 ouguiyas.

Le film diffusé il y a de cela quelques mois a fait un tôlé sur les réseaux sociaux. Le scénario a été largement commenté par les mauritaniens, n’étant pas habitué à ces genres de mœurs, vivement réprimés par la loi.

Ibrahima Junior Dia



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 6579

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • mystere1 (F) 12/11/2018 10:06 X

    On ne divulguera jamais leurs identités ces jeunes coupables inconscients ! j'en suis certaines que leurs identités civiles sont connus ! mais si c'était des gens issus de la masse pauvre connu, ces pauvres individus risqueraient des années de prison, plus que quelques mois comme ces coupables qui doivent être issus sûrement de milieux aisés, et voilà avec un coup de fil et money, ils sont free dehors, recommençant leurs business animaliers ! et ça c'est de l'injustice dans une république qui se dit "rim" et qui vit dans le faux !

  • Pandadesigner (H) 08/11/2018 22:46 X

    Monsieur le journaliste veuillez revoir vos leçons de géographie Kiffa n’est pas au sud de Nouakchott mais plutôt à l’est de Nouakchott

  • foutatoro (H) 08/11/2018 17:32 X

    Faux ! Pour ce qui est connu, c'est la troisième fois que ça se passe dans cette république "islamique". Dans les années 90, avec ce prof de français, meurtrier de sa mère, prisonnier et qui a réalisé un film adulte en prison ici à Nouakchott. Et un troisième réalisé ici qu'un Cheikh du golf arabique aurait racheté pour éviter au pays la honte. Notre erreur coloniale est un conglomérat d'hypocrisies si tu le savais ! Tu le sais d'ailleurs.