12-11-2018 21:45 - Comment la richesse de la "SNIM" s’est-elle dissipée dans les poches des riches?

Comment la richesse de la

Adrar Info - Les gains de la société nationale industrielle et minière SNIM, ont, lors de la flambée des prix du fer pendant la période 2009 – 2013, dépassé la barre de 4 milliards de dollars US.

Ce qui équivaut à trois fois le budget de l’État, au cours de la même période. Il est toutefois remarquable que ces bénéfices, n’ont eu aucun impact positif sur la société : la production n’a pas augmenté, les plaintes des travailleurs se sont renforcées, tandis que l’endettement a continué d’augmenter de façon spectaculaire.

Au cours de cette dite période, les prix du fer, sur les marchés mondiaux, ont bondi de 60,8 dollars la tonne, au moment où le président Mohamed Ould Abdel Aziz arrivait au pouvoir en août 2008,pour grimper à 187 dollars par tonne en février 2011.

Les prix sont généralement restés au-dessus du plafond de 100 dollars au cours des cinq années allant de 2009 à 2013.

La comparaison des prix des métaux ferreux, révèle, qu’au cours de ces années, grâce à la montée du prix du fer, la Mauritanie a gagné 4 082 011 917 dollars, alors que le projet de budget général du pays en 2014, se situait à près de 1,2 milliard de dollars.

Quelques aspects du décaissement de la société au cours de cette période montrent la "dérive" de ses emprunts, vers les poches de personnes fortunées et des déboursements en dehors de la vocation minière de la société. Comment l’entreprise a gaspillé les milliards de dollars récoltés, au cours de ces années, avant de sombrer, aujourd’hui, dans les crises de l’effondrement des prix du fer, la baisse de la production, le coût élevé, la tension avec les travailleurs et l’entrée d’intermédiaires sur la ligne de commercialisation?

C’est à ces questions et d’autres, que le site Akhbar.info, publie, depuis quelques jours, une série d’articles en arabe, sur la gestion de la plus grande société industrielle du pays.

à lire sur ce lien :

https://www.alakhbar.info/?q=node/14231

Traduction adrar.info



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 3841

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • maestro (H) 14/11/2018 01:32 X

    cher frere, on nous vole. ceux qui nous dirigent nous volent, ceux qui nous volent nous dirigent. vous voyez et savez mais que pouvons nous faire a part contempler et attendre que le peuple se fasse justice.

  • rimois (H) 13/11/2018 09:41 X

    Que qualifie t-on de Crime Economique? Si La SNIM appartient à la Mauritanie donc des comptes doivent être rendu et au peuple sur la gestion de ces recettes précisément la période allant de 2009 à 2018. Ou sont passés nos milliards qui auraient dû absorber une grande partie du chômage améliorer l’économie nationale et générer d'autres recettes. Qui veut nous répondre?

  • mystere1 (F) 13/11/2018 09:32 X

    la richesse de la snim s'est dissipé par la force des pouvoirs politiques avant tout d'abord ! sinon dommage et regrettable que cette snim pouvait bien développer tout ce pays, qui n'aurait pas dû connaitre la pauvreté, et tous ces fléaux rencontrés dans cette société mauritanienne, par contre voilà les conséquences qui arrivent à une nation ayant des potentiels de richesse, à cause de la mauvaise gouvernance de ces tyrans dirigeants africains, en particulier la notre qui s'y connait très bien en l'art de la politique !

  • ELHAGHIGHA (H) 13/11/2018 07:11 X

    Il faut noter qu'en plus de l'incompétence de tout l'encadrement de la SNIM,il y'a aussi à noter que chaque directeur,chaque chef de département à ses fournisseurs avec lequel ils achètent sans se soucier de la compétitivité pour avoir leurs commissions. Aujourd’hui,la valeur en stock dans les magasins SNIM s’élève à 80 milliards d'ouguiya or qu'en 2003 cette valeur ne dépassait pas un milliard.