26-11-2018 13:45 - Menottes aux mains, Biram Dah ABEID conduit à l’hôpital à la suite d’un malaise [PhotoReportage]

Menottes aux mains, Biram Dah ABEID conduit à l’hôpital à la suite d’un malaise [PhotoReportage]

Le président de l’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste IRA-Mauritanie Biram Dah ABEID a été conduit lundi matin 26 Novembre au centre national de cardiologie à la suite d’un malaise.

Des images, circulant sur facebook, montrent Biram Dah ABEID, menotté aux mains, sous une forte escorte des gardes pénitentiaires. Des images jugées "choquantes et honteuses" pour humilier le leader anti-esclavagiste, nouvellement élu député.

Arrêté le 7 août dernier à son domicile dans la banlieue de Nouakchott, le président de l'Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) est en prison pour "atteinte à l'intégrité d'autrui et menace d'usage de la violence", et placé sous mandat de dépôt, à la suite d'une plainte déposée par un journaliste.

L'opposition mauritanienne et des organisations de défense des droits de l'Homme dénoncent sans cesse la détention de Biram Dah ABEID, député à l'Assemblée Nationale.

Par La Rédaction de Cridem

©CRIDEM / (26 novembre 2018)

-----













Commentaires : 16
Lus : 6030

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (16)

  • SATAROIS (H) 29/11/2018 17:38 X

    Ces images sont scandaleuses et apparemment sont fait exprès; mais je crois que le pouvoir a reçu un cinglant retour de bâton d'humiliation, puisque nous qui n'étions pas de IRA, pensons déjà à y adhérer...

  • mseyke le martyr (H) 29/11/2018 13:21 X

    ces images insupportables coûteront chères au système et elles vont affectées grandement la cohésion sociale et l’harmonie communautaire. la séparation est consommée.

  • mdmdlemine (H) 27/11/2018 07:34 X

    tout ce carnaval de souffrances injustes sous un régime impitoyable avec Biram à cause du réfus de ce dernier de s'excuser même s'il est certain de son innoncence. Cela ne vaut pas toutes ces peines rencontrées par ce député dont l'arrivée à l'Assemblée nationale inaugurera le début de la campagne présidentielle de BDA pour 2019 qui saura conscientiser nos députés sur les vrais défis autour desquels il y a lieu de trouver l'unité dans l'intérêt de la Mauritanie toute entière, une et indivisible faire souffrir leila ahmed, les enfants, les familles, les militants, les sympathisants, le peuple pour des excuses est inadmissible je conseille de nouveau à BDA de s'exuser même s'il n'est pas fautif pour être au mieux dans sa préparation de son combat politique pour le devenir de la Mauritanie. En restant en prison, son dossier continuera d'être banalisé et permettra à ses adversaires de gagner le temps et d'organiser la présidentielle en son absence. Ce sera une erreur monumentale

  • Fennec (H) 27/11/2018 05:51 X

    Même député, birame reste un cotoyen soumis à la loi. Birame doit comprendre qu'il doit se concentrer sur sa lutte et éviter les dérives. Eviter les attaques personnelles sur les individus car ceux ci ont aussi des droits et peuvent porter plainte. il est. temps qu'il comprenne. Ceux qui ont lutté avant lui (Messoud, Boidil, boubacar O. Messoud) on tous mené la lutte de façon responsable.

  • Selmedine (H) 26/11/2018 23:44 X

    Biram député,citoyen ,et justiciable devant les tribunaux doit bénéficier d'un jugement conforme au droit et à la charia .Il doit prouver de son innoncence à l'égard de sa culpabilité.La Mauritanie est plurielle et chaque citoyen doit bénéficier de ses droits et ses devoirs

  • kangourou (H) 26/11/2018 19:24 X

    Aziz regarde bien l'image d'un homme honnête, courageux et téméraire, je veux nommé Biram. Sache que c'est ce qui t'attend dans pas longtemps in cha Allah. (***)

  • Bilfalobill (H) 26/11/2018 19:03 X

    Pour le système qui croit avoir humilié un homme et en plus un député du peuple et défenseurs des droits de l’homme, il se trompe, l’homme Biram à beaucoup plus de sympathie par les populations que n’importe qui, les populations mauritaniennes ont tous comprit la mission d’Aziz sur la vie de Biram, seulement Dieu est là avec les pauvres et leur défenseur Biram. Aziz est pris au piège par le système esclavagiste, raciste incarner par les généraux Magatt et autres esclavagistes de la Mauritanie, Biram est le seul homme dans ce pays à dire non au système, comme le faisait Nelson Mandela et ses compagnons qui refusaient de se plier au dictat de l’apartheid. Ces images ne grandissent pas la Mauritanie et les mauritaniens, surtout ceux qui croient avoir joué le jeu des esclavagistes, le seul de la Mauritanie à dire NON = Biram.

  • kalidou gueye (H) 26/11/2018 18:09 X

    Honte a la republique. Un depute du peuple menotte, c est une honte. Il est malade avant ensuite a son uminite parlementaire et dernierment c est pas un criminel. Donc pourquoi des menottes? surtout pour une personne qui a refuser sa liberation provisoire par ce que emprisonner sans raison. Je ne suis pas fier de ma Mauritanie.

  • Belphegor (H) 26/11/2018 18:07 X

    @synthetiseur Vous avez tout résumé, Aziz est trop buté (et surtout miné par son ego démesuré) pour faire preuve de pragmatisme et de sagesse quand il s'agit de désamorcer quoi que ce soit sans étincelles...Il croit qu'un pays se gère comme une caserne ou selon ses caprices et humeurs mais à sa décharge il doit aussi composer avec l'hypocrisie et de ses collaborateurs plus préoccupés de leurs petits avantages égoïstes que d’autre chose.

  • synthetiseur (H) 26/11/2018 17:36 X

    Les quatre grandes erreurs de Aziz : 1/la gestion du cas Biram, 2/ le conflit avec Bouamatou, 3/ la nomination de Yahya Ould Hademine comme premier ministre et de Ould DJay comme focal point des élections à Nouakchott 4/ La non déclaration des biens.

  • foutatoro (H) 26/11/2018 16:00 X

    Quel pays ! C'est trop ! En 2018 encore.

  • mystere1 (F) 26/11/2018 15:56 X

    Du courage Biram, que Dieu vous Assiste ! avec ces images, cela montrent que vous êtes sérein, calme, et souriant ! ça ira inchaallah, qui n'a rien commis ne craint rien, du courage.

  • hamadel (H) 26/11/2018 15:43 X

    j'ai honte pour mon pays regardez moi cette image que l'on affiche à la face du monde un député menotté bon courage BDA

  • salloumar (H) 26/11/2018 14:46 X

    Reste débout mon frère !!! M. le député de la république: Birama le bienfaiteur des causes justes , tu ne marcheras jamais tout seul. Vivement 2019 ! Salam. Oumar Débé.

  • Bertrand (H) 26/11/2018 14:19 X

    C'est ce qui est fait pour tout prisonnier de droit commun. Nous souhaitons, néanmoins, à bi-rames de recouvrer toute sa santé et de l'utiliser à bon escient.

  • mdmdlemine (H) 26/11/2018 14:18 X

    Un député menotté comme un bandit. c'est vraiment un manque de communication des officiels de ce pays en matière de défense des droits de l'homme une photo qui va enfoncer davantage l'image déjà écornée du pays SVP un peu de dignité et au pire des cas, faites vos tortures physiques et psychologiques en catimini et éviter ce genre d'exhibitionnimse C'est réellement dommage qu'en matière de COM les conseillers font cruellement défaut un député cela se traite bien et non comme un trafiquant de drogue