03-12-2018 21:45 - Journée-hommage à nos Martyrs de Jreida à Etampes

Journée-hommage à nos Martyrs de Jreida à Etampes

Kassataya - Les Forces de Libération Africaines de Mauritanie (FLAM) et l’Association des Ressortissants Mauritaniens d’Etampes et Environs (ARMEE) organisent une journée commémorative dédiée à la mémoire des Martyrs Sy Saïdou,

Bâ Seydi et Sarr Amadou exécutés le 6 décembre 1987 à Jreida et à celle de tous ceux qui ont été massacrés pendant ces années de braise (1987 -1991) à Walata, Azlat, Inal, Jreïda, Aleg et partout ailleurs en Mauritanie par le système raciste arabo-berbère mauritanien.

Cette journée aura lieu Le SAMEDI 8 DÉCEMBRE 2018 à la Maison de quartier de Guinette « Jean Carmet », 1 rue des Noyers Patins 91150 Etampes.

Programme de la journée :

12h-12h30 : Accueil des invités.

12h30 – 14h05 : Repas, installation des invités et discours de bienvenue.

14h10-14h30 : « Aperçu historique sur la situation politique de la Mauritanie » par Ibrahima Wélé

14h35-14h50 : « l’enjeu de la mémoire et de la commémoration » par Sow Adama Yaya, professeur de philosophie.

14h50-16h10 : Echanges avec la salle.

16h15-17h10 : Projection d’un film : « même si tu pries tu n’iras pas au paradis » de Diagne Chanel.

17h15-17h45 : Témoignages d’anciens officiers de l’armée : Dia Cheikh Tijane, Sy Mouhamadou et Sarr Ousmane

17h50-18h30 : Paroles d’invités : Oumar Diagne, écrivain et Claude Jaillet de « Cercle de silence » d’Etampes.

12h30- 18h30 : Exposition dans la salle des œuvres de nos artistes :

*Diagne Chanel : Artiste peintre, présidente « Urgence Darfoue »
*Ibrahima Bâ : Artiste peintre.

* Dia Ousmane : Artiste Peintre.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 1378

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • lass77 (H) 04/12/2018 21:35 X

    @Belphegor@ Je lis entre les lignes. Vous avez cité @conseillerbenevole@ que ce dernier a recadré les choses soi-disant dans leur contexte , ce qui revient à minimiser les exécutions sommaires des soldats negromauritaniens dont l'article parle ici avec photo à l'appui. ce qui n'a rien à avoir avec d'autres événements plu tard. Je crois qu'il est temps de regler ce problème une fois pour toute et definitive sans quoi, le probleme sera héritè par les futures generations et cela peut constituer une bombe à retardement. Je crois qu'il y'a des gens qui ont de cerveau dans ce pays. Les veuves et ayants droits demandent que lumiere soit faite pourquoi ils ont perdu leurs maris et pères ? On peut proposer des solutions audacieuses quand bien meme que qu'elles ramenent pas en vie les défunts. Moi j'ai une solution , il faut faire une loi en Mauritanie en faveur des enfants des militaires tués pour rien par exemple reserver des privilèges étatiques : fonctions, aide, indemnisations jusqu'à un temps déterminé etc... et bien indemeniser de façon pécuniaire les veuves et enfin que la nation honore la memoire des defunts par des monuments ou institutions civiles et militaires , par exemple baptiser une promotion des militaires en Formtaation aux noms des militaires tués , que des rues portent les noms des defunts, etc... La suite est longue.

  • Belphegor (H) 04/12/2018 15:32 X

    @@Lass77 Votre problème (et celui de bien d'autres intervenants de votre acabit) ce sont les commentaires à l'emporte-pièce, en transe émotive sans même prendre la peine de lire et comprendre ce que vos contradicteurs expriment….Avant de jouer les donneurs de leçon de morale et d’humanisme dites-moi d’abord où est-ce que j’ai fait l’apologie des crimes de cette période dans mon premier commentaire ?

  • lass77 (H) 04/12/2018 15:02 X

    @belphegor@ Donnez nous des noms et photos des militaires beydans exécutés dans ce pays ? J'attends la liste. Hé il faut arrêter la diversion et l'enfumage on n'a pas droit de falsifier la réalité ni faire de l'apologie des crimes. C'est une insulte à l'endroit des ayants droits qui vous lisent.

  • Belphegor (H) 04/12/2018 10:54 X

    @conseillerbenevole Merci de recadrer les choses dans leur contexte, à force de s’évertuer à ne donner aux morts qu'une seule ethnie ils desservent la cause qu'ils prétendent défendre et continuent de donner du grain à moudre à leurs détracteurs qui ne les voient qu'en défenseurs d'une seule ethnie et non de toutes les victimes militaires et civiles des années de braise sans distinction.

  • mystere1 (F) 04/12/2018 10:09 X

    Il est clair @conseillerbenevole avant de cracher ton venin sur cet article, il faut avoir une idée fondée, sinon tu te tais au lieu de rejeter la faute sur ces negros martyrs, car ce sont eux les vrais martyrs, ne mélange pas ce discours en faisant passer pour victime des officiers arabo-berbères comme si c etaient eux les martyrs, n’importe quoi, si c etaient eux les victimes, aujourd’hui aucun presque négros ne survivrait pas dans ce pays ! je sais que cela te dérange toi et tes semblables anti-noirs, n’en déplaise à vous tous, la réalité reste réalité, et personne ne peut changer l’histoire à moins que vous la déformer de ces faits passés ! n’importe quoi !

  • conseillerbenevole (H) 03/12/2018 23:20 X

    Depuis 1962 Jreida a vu une dizaine de mauritaniens exécutés par les armes. Ces exécutés étaient tous arabo-berbères sauf les trois halpoulars (toucouleurs pour les racistes maures). L'officier qui avait conduit l'instruction judiciaire des 3 trois défunts (rahimehoum Allah) est un général négro-mauritanien (aujourd’hui) à la retraite. Arrêtez ce discours qui fait perdre à la cause son caractère national et donc beaucoup de soutiens.