06-12-2018 18:00 - Affaire Biram : L’ambassadrice d’Allemagne s’interroge sur une solution "élégante"

Affaire Biram : L’ambassadrice d’Allemagne s’interroge sur une solution

Alakhbar - Dans l’affaire Biram Dah Abeid, le député mauritanien en détention, l’Ambassadeur d’Allemagne à Nouakchott s’interroge sur la possibilité d’une solution « élégante » tout en respectant la loi mauritanienne. Gabriela Guellil s’exprimait dans une interview à Alakhbar (à publier ultérieurement).

« Est-ce qu’il n’y a pas de possibilité d’accélérer le processus de clarification ? Est-ce qu’il n’y pas de possibilité de suspendre les poursuites surtout au vu de l’état de santé de Biram. Est-ce qu’il n’y a pas une solution "élégante" tout en respectant la loi mauritanienne ? Je ne suis pas juge.

Mais ce sont des questions que les observateurs des droits de l’homme en Allemagne et dans l’Union européenne posent à mon gouvernement lequel me demande de trouver les réponses »,
s'est-elle interrogée.

« Je répète que je ne suis pas le juge. Mais je suis sûre qu’on pourra trouver une solution honorable et souveraine. Il dépendra de la volonté de toutes les parties ainsi que de la coopération de la part de l’intéressé qui souffre des conditions carcérales.

Ce sera dans l’intérêt de la Mauritanie de trouver une sortie de l’affaire tout en attirant plus de respect et d’attention positive internationale
», a indiqué la diplomate.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 10
Lus : 2114

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (10)

  • hamadel (H) 07/12/2018 10:44 X

    La campagne électorale est terminée Biram doit être libre

  • bleil (H) 07/12/2018 01:11 X

    Excellente idée ... mais l’élégance n'est pas tellement le point fort des idiots qui nous gouvernent et qui ne se rendent pas compte que le monde nous observe ! et que ce sont eux les dindons de la farce ...

  • kangourou (H) 06/12/2018 23:04 X

    Mr Sidaty, Baïram n'a pas peur de la prison comme vous autres poules, s'il avait peur il n'aurait jamais mené ce combat dans un pays dictatorial et raciste. Vous avez peur de lui (***) ce n'est pas donné à tout le monde. Mandela Gandy et tous les grands de ce monde on connu la prison, il n'y a pas de honte de faire de la prison pour défendre ses idéaux, il est vrai, peu de gens ont des idéaux humains, Biram en a.

  • Djebeu le djegouranne (H) 06/12/2018 20:31 X

    SIDATY, tu pouvais quand même trouver une autre langue polonaise pour justifier ta soumission aux mensonges et combiner tes complots contre une personne qui n’est pas ordinaire devant le monde, tu as souillé la langue Wolof en lui prêtant une faiblesse qui n’est pas la leur, tu ne dois pas être Wolof et tu dois avoir un compte à rendre avec la communauté Wolof, je suis sûr que tu présenteras tes excuses pour avoir formuler une demande en formulant tes basses propos à la langue Wolof qui est chère à tout le monde. En ce qui concerne Biram, nous savons que le complot contre sa personne pour éliminer sa valeur humaine n’a pas de prix pour des hommes-meu-meu comme toi, il ne faut jamais accepter le faux pour recouvrir sa liberté, j’ose pensé que tu ne feras pas une minute devant un policier avant d’avouer ton meurtre, contre les droits humains, alors que, être un homme doit signifier ne pas tout accepter. Je félicite les commentaires de Djant-Bi et Nittu-Deug.

  • Nittu-Degg (H) 06/12/2018 20:13 X

    Il faut respecter les gens (Sidaty) en parlant de leur langue et ne pas l’associer à du mensonge qui demande pardon, cette langue ne se soumet jamais et ne se soumettra jamais, seul les cadres de cette communauté lisent correctement les commentaires et ne disent rien de mal aux autres, pourquoi toi et qui est tu, petit type. Biram est un homme qui souffre pour son peuple, il n’est pas là à demander pardon comme cela est ton cas et tes semblables même s’ils ont raison, la peur n’a pas de place chez les Wolofs, arrête ta courte pensée.

  • Djant-Bi (H) 06/12/2018 19:29 X

    Sidaty (H), tu n’es pas sérieux et non respectueux de la communauté Wolof pour utiliser des mots aussi bas que ta personne d’indigne qui doit se courber devant n’importe quelle personne, les Wolofs n’utilisent pas ces mots pour demander pardon s’ils ont tort, mais dans ta tribu et ta communauté vous pouvez utilisés ces mots pour courber l’échine et donner même plus pour vous faire pardonner, Biram est un homme qui refuse le tort et n’accepte pas de se plier devant le mensonge comme tu le fais avec notre cher langue qui est riche et qui n’acceptent pas qu’on la piétine, pour demander pardon, Biram est un homme qui défend une cause juste et des vérités, il n’est pas un homme qui se soumet à tout et rien comme tu le fait.

  • mdmdlemine (H) 06/12/2018 19:24 X

    anecdote : un jour du ramadan, quelques instants avant le crépuscule, j'ai vu deux gosses se bagarrer. Je me suis interposé. l'un est parti dire à son frère mécanicien que je l'ai frappé; ce qui est faux. Furieux, le mécanicien costaud est venu me prendre au cou et me soulever. je l'ai laissé faire. Après un moment, sachant que je ne suis pas pris à attiser sa colère, il me lâcha, m’invectivant alors que les témoins lui disaient à nos cotés que je n'ai fait que séparer les gosses Il faut savoir se retenir, car en cherchant la tension, on risque de se retrouver à l’hôpital ou à la prison; ce qui ne vaut pas la peine dans un pays qui n'a pas besoin d'être présenté a bon entendeur salut

  • mdmdlemine (H) 06/12/2018 19:19 X

    j'avais suggeré à BDA de s'excuser au journaliste mais s'il n'est pas coupable, dés lors où s'excuser à l'africaine n'a aussi cette grande importance que dans l'Occident et qu'à fortiori c'est conseiller par notre sainte réligion l'islam Quel paradoxe faire souffrir les militants, la famille et même le parlement qui cruellement besoin d'être secoue par ce revolté pour des simples excuses s'excuser n'est pas une faiblesse mais plutot une force Je lance de nouveau un appel à BDA pour s'excuser quoique cela tenterait la justice partiale de miser sur l'aveu de culpabilité

  • sîdaty (H) 06/12/2018 18:48 X

    Il n'a qu'à demander pardon au journaliste En wolof ne soukou te ram ngou Ball ko...Chaque fois qu'il est en prison il se porte malade bou Fekeni dengue febar de mal fajou te bayil politik

  • mdmdlemine (H) 06/12/2018 18:15 X

    Cela s'appelle de la diplomatie à la perfection, du Diplomatiquement correct C'est bien dire sans s'ingerer, c'est suggerer une solution intermediaire autre que la crispation, l'enlisement, l'inutile, C'est une piste qu'il ne faut guère négliger qui rendra au député sa dignité et aux Pouvoirs Publics leur souverainté Grand merci car tout autre point de vue pourrait conduire à une convocation de l'ambassadeur sur un sujet qu'aussi le Président Aziz que son porte-parole Me Ould Maham inscrit dans le cadre fermé de la JUSTICE, quoique les policiens et les activistes, ont d'autres explications sur cette surprenante animosité entre un Chef d'Etat tenace à perdurer et une personnalité populaire qu'il est plus judicieux de charmer que de vouloir blessé, au risque de se faire dévorer un jour