09-01-2019 13:12 - Mauritanie: Amende record contre la filiale de Maroc Telecom

Mauritanie: Amende record contre la filiale de Maroc Telecom

Le360 Afrique - Mauritel Mobile SA, opérateur historique des télécommunications en Mauritanie, filiale de Maroc Telecom, a fait l’objet d’une nouvelle sanction pécuniaire infligée par l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT), pour «défaillance du service», selon une annonce mis en ligne sur le site officiel de l’institution.

Ainsi, l'opérateur de télécoms va devoir verser au Trésor public une enveloppe de 37,7 millions de nouvelles ouguiyas, soit un peu plus d’un million de dollars US.

Ces sanctions pécuniaires touchent également la Mauritano-Tunisienne des Télécommunications (Tunisie télécom, également adossée à des capitaux privés mauritaniens), également invitée à s'acquitter d'une amende de 12 millions de nouvelles ouguiyas. La Chinguitel SA, filiale de la soudanaise «Expresso» est également condamnée à payer 10,7 millions de nouvelles ouguiyas.

Dans son communiqué, le gendarme des télécommunications a invité les trois entreprises «à communiquer leurs éventuelles remarques et observations par rapport à ces mesures».

Ces lourdes sanctions sont tombées à la suite d’une mission de contrôle de la qualité du service voix et Data, offerts par ces opérateurs de télécommunications électroniques, effectuée du 20 octobre au 25 novembre 2018.

Les résultats de cette mission «ont montré la persistance de manquements par rapport à certains des engagements prescrits dans le cahier des charges, à Nouakchott, dans plusieurs autres villes et axes routiers».

L’application de sanctions pécuniaires aux opérateurs de téléphonie mobile en Mauritanie, pour «mauvaise qualité du service» est une pratique récurrente depuis plusieurs années.

Cependant, la qualité du service de ces opérateurs de télécoms continue à se détériorer, tout particulièrement concernant la connexion Internet qui s'apparente souvent à un véritable chemin de croix pour les usagers, même au sein de nombreux endroits de capitale.

Tout se passe comme si en payant ces amendes, somme toute relativement modestes comparées aux énormes bénéfices que ces opérateurs engrangent durant de longues périodes, les opérateurs y trouvent finalement leur compte en évitant de consentir à des investissements conséquents, de nature à améliorer la qualité du service. Et donc de soulager leurs abonnés.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2291

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Belphegor (H) 10/01/2019 11:48 X

    Si les sanctions pécuniaires étaient vraiment dissuasives il y a longtemps que ces opérateurs se seraient mis en conformité avec le cahier des charges signé, il faut passer à la phase des suspensions temporaires de licences pour les obliger à respecter leurs engagements mais je doute que le régulateur passe à cet étape pour ne pas priver le trésor de milliards d'ouguiyas d'amendes versées chaque année...Le statut quo qui perdure arrange les deux parties (opérateurs et régulateur) et ce n'est pas près de changer sauf si l’arrivée annoncée du futur 4eme opérateur bouleverse la donne mais je demeure sceptique.

  • kadimapur (H) 09/01/2019 16:31 X

    Cette amende est une bagatelle par rapport à ce que Mauritel doit payer à l'Etat...En effet d'apres les professionnels du secteur, Mauritel comme d'ailleurs les autres operateurs télécoms ne respectent pas le cahier des charges qu'elles ont signé...ces opérateurs ne font pas les investissemnts exigés,ne sont pas aux normes véritables de la 3G, pire ils ne financent jamais les grosses réparations ce qui a pour résultat une connection pour le moins lamentable...Et c est malheureusement grace a la complaisance des administrations chargées du contrôle du respect des charges qu'il y a cette impunité...Il conviendrait donc que des audits extérieurs soient engagés pour évaluer l'étendue du manque à gagner technique et financier du pays et proceder en conséquence aux sanctions idoines y compris le retrait de l'agrément si cela se justifie...