12-02-2019 13:30 - (Exclu): Patrice Neveu, « Je suis très fier des résultats obtenus par la Mauritanie »

(Exclu): Patrice Neveu, « Je suis très fier des résultats obtenus par la Mauritanie »

Africa Top Sports - Voici la seconde partie –lire la 1ère partie– de notre interview avec Patrice Neveu, coach du Horoya. Il parle de son expérience de sélectionneur puis de coach de club et aussi de la Mauritanie.

Pendant votre carrière, vous avec plus eu des rôles de sélectionneur .Quelle est la différence aujourd’hui avec le travail au quotidien ?

Après plus de 12 années à des postes de Sélectionneur national, le projet du Président Antonio Souaré à été un moteur dans ma décision. Effectivement les postes et rôles sont totalement différents. Simple comparaison regardez le visage et la silhouette de Didier Deschamps lorsqu’il était entraineur à Marseille et maintenant à la tête de l’équipe de France. La comparaison parle à elle seule.

Avant de devenir Sélectionneur j’ai été entraineur de club pendant plus de 8 années a l’étranger et 10 années en France. je connaissais les différentes facettes des fonctions.

Puis également j’avais un challenge à relever envers moi-même car dans le milieu beaucoup de gens pensaient que je ne pourrai plus basculer du poste de sélectionneur a celui d’entraineur de club on m’avait collé l’étiquette de sélectionneur. Avant d’accepter le challenge je m’étais préparé physiquement et mentalement.

Bien évidement j’ai dû changer quelques méthodologies dans mon travail car le job d’entraineur a évolué. En France, pendant toutes ces dernières années, j’étais régulièrement en contacts avec mes collègues entraineurs et surtout de mon ami Jean-Marc Furlan à qui je rendais visite parfois à Brest pour passer des semaines à ses cotés et de son préparateur physique Thomas Joubert.

Tout d’abord pour former mon Staff je me suis entouré d’hommes compétents dans le milieu, un préparateur physique diplômé de haut niveau Cyril Plouzennec également adjoint et entraineur des gardiens Yannick Quesnel qui a connu le très haut niveau.

Dans mon job au quotidien je prends énormément de plaisir; ce baromètre est moteur pour tenir et avancer, surmonter la pression et dégager l’adrénaline à l’abord des matchs.

Une décision de la Ligue d’ouvrir les clubs aux étrangers a fait polémique en Guinée (ndlr: la fédération a depuis revu cette disposition). Quel est votre avis sur le sujet ?

La décision précise dit : que nous pouvons utiliser 8 joueurs étrangers pour une rencontre de championnat est à mon sens raisonnable. En Guinée, il y a de très bons jeunes joueurs qui méritent la confiance des Coachs et des clubs.

Simplement, il faut les faire travailler durement et spécifiquement au quotidien afin qu’ils tapent à la porte de l’équipe nationale.

Quel regard portez vous sur la Mauritanie aujourd’hui (qualifiée pour la CAN, appréciée des instances internationales etc) et vous avez entrainé?

Je suis arrivé en Mauritanie peu de temps après que Mon Président Ahmed Yahya fut élu à la tête de la FFRIM. C’est un ami commun Michel Bénezet qui nous à mis en relation.

A mon arrivée avec l’appui du Président Yahya, j’ai du faire muter beaucoup de choses, qui parfois ont entrainé des tensions. Mais je savais que c’était le prix à payer pour que le pays réussisse.

En Mauritanie, je rencontrais le Président Ahmed quotidiennement entre lui et moi il y a beaucoup de confidences. Parfois ce qui est logique nous avions des désaccords, mais Ahmed est un visionnaire ambitieux, il a su rapidement mettre a profit vision et action.

Je suis très fier des résultats obtenus par le pays et aussi des grandes avancées de la FFRIM dans le domaine de la formation et des infrastructures. A juste raison le pays a été récompensé par les hautes instances internationales car ce que la le Président de la Fédération Ahmed Yaha et son comité avec le soutien du Chef de l’Etat ont réalisé en peu de temps doit inspirer d’autres pays.

Là aussi le jeu du football prend toute sa noblesse tellement en terme de retour il donne une image positive de la Mauritanie.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1394

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)