12-02-2019 15:51 - Sahara: Le Conseil de paix et de sécurité de l’UA dessaisi de la question

Sahara: Le Conseil de paix et de sécurité de l’UA dessaisi de la question

Labass - Le 32eme sommet de l’Union africaine, tenu à Addis-Abeba, a consacré la décision du Sommet africain de Nouakchott selon laquelle la question du Sahara marocain est traitée au niveau des Nations unies et que l’UA doit apporter son appui et son soutien au processus onusien, a affirmé le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita.

Ce soutien au processus onusien ne doit pas « créer un processus parallèle ou une littérature différente de celle des Nations Unies», a souligné M. Bourita, précisant dans une déclaration à la presse, que le sommet d’Addis-Abeba est le premier qui ne prend pas de décision sur la question du Sahara parce que les décisions sont prises à l’ONU, à New York.

C’est aussi le premier sommet dans lequel le rapport du Conseil de paix et de sécurité du l’UA ne contient aucune référence à la question du Sahara marocain, a ajouté le ministre.

«Le Conseiller juridique a statué que, sur la base de la décision du Sommet de Nouakchott, des documents juridiques de référence de l’UA et de l’acte constitutif de l’UA, le Conseil de paix et de sécurité du l’UA ne peut d’aucune manière au niveau des ambassadeurs et des ministres, aborder, citer ou se référer à la question du Sahara marocain », a souligné Nasser Bourita.

Il s’agit là d’une clarification juridique importante pour mettre fin à tout débat sur une interprétation de cette décision ou un détournement de ses dispositions pour ressaisir le Conseil de paix et de sécurité de l’UA de cette question, a souligné M. Bourita.

Le sommet d’Addis-Abeba a consacré l’alignement progressif mais réel de l’Union africaine sur les dispositions et la littérature des Nations unies sur la question du Sahara marocain. «Aujourd’hui tous les documents ont été nettoyés, ceux sur les droits de l’Homme, les réfugiés et les questions politiques», a-t-il dit.

Pour ce qui est de la question des réfugiés, le Maroc a introduit dans les débats le besoin d’un recensement des réfugiés là où ils se trouvent et que la question du recensement et de l’identification des réfugiés, est un élément clé pour la quantification de l’aide et pour également avoir une idée précise de la réalité dans les camps des réfugiés et avoir aussi une position précise par rapport à la volonté réelle des réfugiés, a indiqué M. Bourita.

«C’était un débat nécessaire pour que tout ce qui se dit par rapport aux camps de Tindouf en Algérie, soit également abordé ici à Addis-Abeba», a insisté le ministre.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Labass (Maroc)
Commentaires : 0
Lus : 788

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)