17-02-2019 20:45 - Le Monde Afrique retient la mauritanienne Amy Sow parmi les Cinq Africaines à suivre en 2019

Le Monde Afrique retient la mauritanienne Amy Sow parmi les Cinq Africaines à suivre en 2019

Cridem Culture - Dans un article publié ce dimanche 17 Février et signé par Sandrine Berthaud-Clair, Le Monde Afrique a retenu la mauritanienne mauritanienne Amy Sow parmi les Cinq Africaines à suivre en 2019.

Les quatre autres sont : Najla Al-Missalati (ingénieure, Libye), Maximilienne Ngo Mbe (Directrice du Réseau des défenseurs des droits humains du Cameroun), Kamissa Camara (ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Mali) et Fattoum Nasser (lauréate du concours d’entreprenariat organisé par le prestigieux Massachusetts Institute of Technology, Libye).

Les portraits de ces cinq femmes africaines qui font bouger le continent ont été révélés par le classement des « 100 Africains de l’année » du magazine « New African » paru début février.

Amy Sow, peindre les voix des femmes

Depuis 2017 et la création d’Art Gallé, un lieu ouvert destiné à faire connaître les arts plastiques et les artistes dans la capitale mauritanienne, la peintre Amy Sow ne se lasse pas de travailler dans ce but, convaincue « qu’à travers l’art on peut changer beaucoup de choses ». Née en 1977 à Nouakchott, Amy Sow est « tombée » dans la peinture dans les années 2000. Comptant parmi les rares femmes de son pays à avoir choisi cette voie pour s’exprimer, elle raconte avoir dû « forcer ce chemin » alors que la Mauritanie ne compte aucune école des beaux-arts et que le rôle assigné à la femme y est encore circonscrit au foyer.

Depuis près de quinze ans, la plasticienne concentre son travail sur la figure de l’Africaine, « méprisée partout ». « Je suis porteuse de voix, et mon but, c’est d’aider, de dénoncer, de crier s’il le faut. C’est à travers ma peinture que je peux mener cette lutte-là. » Après avoir constitué plusieurs collectifs d’artistes, participé en 2014 en tant que « costumière plasticienne » au film Timbuktu réalisé par son compatriote Abderrahmane Sissoko, Amy Sow est désormais l’une des rares Mauritaniennes à être exposée à l’extérieur de son pays.

Par La Rédaction de cridem.org, avec Le Monde Afrique



Source : Cridem Culture
Commentaires : 0
Lus : 3024

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)