19-02-2019 06:00 - Mauritanie : sit-in pour exiger la sécurité après le meurtre de l’employé d’une société de transfert d’argent

Mauritanie : sit-in pour exiger la sécurité après le meurtre de l’employé d’une société de transfert d’argent

Sahara Médias - La capitale mauritanienne s’est réveillée la semaine dernière sur un crime odieux contre un jeune gérant d’une société de transfert d’argent tué et brûlé par ses meurtriers.

Selon des sources sécuritaires la commission mise sur pied pour retrouver les assassins poursuit ses investigations. La victime, Mohamed O. Berrou, après que ses parents aient perdu tout contact avec lui jeudi soir et qu’on découvre son corps brûlé dans la périphérie de Dar Naïm.

Les auteurs du crime ont saboté les caméras de surveillance du local et amené avec eux un montant d’un million cinq cents milles anciennes ouguiyas.

Lundi des activistes de la société civile ont observé un sit-in devant la direction générale de la sûreté pour demander la prise de mesures radicales pour combattre la criminalité, les vols et les viols après le crime barbare commis jeudi dernier.

ils ont accusé les appareils sécuritaires en Mauritanie de manquer à leurs obligations et de laxisme à l’endroit des criminels. Ils ont exigé l’arrestation rapide des auteurs du crime.

L’un des responsables de la sécurité a dit que l’arrestation des criminels n’est que l’affaire de quelque temps, ajoutant que le temps travaille en faveur des autorités et que le message traduit par le sit-in a été reçu.

La criminalité s’est accrue dans la capitale ces dernières années, une situation justifiée par les responsables officiels par le développement tentaculaire de la ville devenue une grande mégapole surpeuplée.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1888

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)