02-03-2019 19:16 - Mythe et littératures africaines : la mise en texte de l'imaginaire

Mythe et littératures africaines : la mise en texte de l'imaginaire

L'Harmattan - La variété et la richesse de la mythologie africaine suscitent toujours l'intérêt des mythologues, ethnologues et chercheurs en littérature.

La vision commune des chercheurs a fini par établir que le mythe est une disposition mentale traduisant le besoin de restituer par une « forme simple » ou un « geste verbal » les origines sacrées. Les auteurs des différents articles de cet ouvrage interrogent, en partant de la labilité du mythe, les possibilités du pouvoir créatif et réflexif de l'imaginaire mythique revisité par les écrivains.

Le contenu des quatorze contributions épouse une progression référentielle allant du « mythe d'origine, entre identité et mythologies personnelles » à la mise en coordination du « mythe et de la construction du monde », en passant par la mise en rapport du « mythe et de l'histoire » d'une part, et de « l'imaginaire et de la création littéraire » d'autre part.

Il se dégage de cette vue synoptique une tendance à l'exhaustivité des versants mythologiques que nous n'avions pas particulièrement recherchée au départ mais qui nous satisfait à plus d'un titre, en ce sens qu'elle explore finalement l'essentiel des champs littéraires investis par les mythes que la mythanalyse et la mythocritique se sont efforcées de révéler.

LES COORDINATEURS

Mamadou Diop est maître de conférences en littérature africaine à l’Université de Nouakchott Al Aasriya (Mauritanie). Ses travaux portent sur la notion d'imaginaire dans la littérature, notamment sur les rapports entre poésie et sacré, mythe et roman, tradition et transmission.

Mamadou Kalidou Ba est professeur habilité à diriger des recherches (HDR) en Lettres francophones à l'Université de Nouakchott Al Aasriya (Mauritanie). Il est l'auteur de deux ouvrages critiques sur l'évolution récente du genre romanesque africain et en dirige ou codirige trois autres sur divers problématiques de littératures africaines. Il a également publié de nombreux articles et contributions dans des revues internationales et autres ouvrages collectifs. Ses récents travaux ont porté, entre autres, sur l'oralité africaine et la littérature mauritanienne francophone.

Table des matières

Introduction générale

PREMIÈRE PARTIE : Le mythe d'origine, entre identités et mythologies personnelles

Le mythe des origines peules dans Njeddo Dewal, mère de la calamité d'Amadou Hampâté BA (MAMADOU KALIDOU BA)

Les mythes de l'Atlantide et des Hespérides comme mythes fondateurs d'identité dans la littérature cap-verdienne (EUGÈNE TAVARES)

Kaya Maghan vu par L. S Senghor et Moussa Diagana : variations autour d'un mythe (MBOUH SÉTA DIAGANA)

DEUXIÈME PARTIE : Mythe et histoire

Myhte et histoire à travers Soundjata ou l'épopée mandingue de Djibril Tamsir Niane et Harrouda de Tahar Ben Jelloun : analyse textuelle et contraste (ACHRAF MOHAMED ABDOUL GHADER OUEDRAOGO)

La figuration du mythe dans le théâtre négro-africain contemporain : l'exemple d'Aliin Sitoye Jaata ou la dame de Kambrus de Marouba Fall (DAOUDA DIOUF)

Du sermo mythicus au roman historique (CHEIKH MOUHAMADOU DIOP)

TROISIÈME PARTIE : Mythe, imaginaire et création littéraire

Des Abysses Aux Cimes : cheminement d'une réinvention du mythe des Mahié dans La Guerre des Femmes de Bernard Zadi Zaourou (HIRIGO IGNACE TAI)

Reine Pokou, concerto pour un sacrifice de Véronique Tadjo : un recyclage littéraire du mythe fondateur du peuple Baoulé de Côte-d'Ivoire (FATOUMATA TOURÉ CISSÉ)

The River Between de Ngugi Wa Thiong'o : une (ré) -écriture littéraire des croyances mythico-religieuses des Kikuyus (YOUSSOUPHA MANE)

La figure de mère dans les romans d'Ahmadou Kourouma : de l'archétype à l'antinomie (MAMADOU DIOP)

QUATRIÈME PARTIE : Mythes et constructions du monde

Orphée noir ou les usages poïétique et politique du mythe dans Cahier d'un retour au Pays natal d'Aimé Césaire. ( (MICHEL FAVRIAUD)

Le mythe des rapports primordiaux entre l'animal et l'homme dans Le Masque de chacal (2006) de J-B Tati Loutard (MICHEL NAUMANN)

Imaginaire et mythe africain chez le Marquis de Sade (OLIVIER DELERS)

Le Mythe au temps de la science dans L'Amour impossible de Moussa Ould Ebnou (MAMADOU DAHMED)

Conclusion générale

Sous la direction de Mamadou DIOP et Mamadou Kalidou BA





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : L'Harmattan
Commentaires : 0
Lus : 854

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)