12-03-2019 21:30 - Hommage à Mohamed Abdallahi Ould Breihim

Hommage à Mohamed Abdallahi Ould Breihim

Le Calame - Mohamed Abdallahi Ould Breihim, celui qui était pour nous tous un père, est décédé ce dimanche 10 mars à Nouakchott, des suites d’une longue maladie. Pour ceux qui ne le connaissent pas bien, il était le policier, matricule 001, le premier à s’engager donc dans ce corps. Pour nous autres, il était le papa accueillant, l’éducateur hors pair, affectueux et sévère quand il le faut.

Proche collaborateur de feu Mokhtar Ould Daddah dont il était membre de la sécurité rapprochée, il l’accompagnait dans tous ses déplacements, était son ami et confident. Il ne l’a pas renié après son départ, malgré les promesses alléchantes de ses tombeurs, ce qui ne fut pas le cas de beaucoup d’autres.

Il ne tira aucun avantage matériel de sa longue proximité avec le Père de la Nation, poursuivant son travail de policier jusqu’à la retraite. Droit dans ses bottes, entier, franc, il affichait une sobriété qui sied à tout homme de son rang derrière laquelle se cachait un torrent de bonté. Sa maison où régnait une femme extraordinaire, feue Meylouda, assurait le gîte et le couvert à tous ceux qui en avaient besoin.

Et Allah sait qu’ils étaient nombreux au moment où Nouakchott comptait très peu de maisons accueillantes ! C’était un plaisir immense de l’entendre raconter ses pérégrinations, à l’intérieur ou à l’extérieur du pays, avec feu Mokhtar qui était, pour lui et sans conteste, le symbole même de la droiture, de l’honnêteté et du désintéressement. Repose en paix, papa fidèle, après une vie si pleine, et généreuse, inna lillahi wa inna ileyhi raji’oune.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1566

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)