23-03-2019 09:35 - Mauritanie : hausse inquiétante des prix des denrées de 1ère nécessité (ONG)

Mauritanie : hausse inquiétante des prix des denrées de 1ère nécessité (ONG)

Apanews - L’Association mauritanienne de protection du consommateur (AMPC) a affirmé, vendredi, que les prix des matières de première nécessité ont connu des hausses inquiétantes au cours des dix dernières années.

Ce constat a été établi sur la base d’un suivi des prix au niveau des marchés de vente en gros dans le centre-ville à Nouakchott, a précisé l’AMPC dans un communiqué.

L’association a souligné que le prix du riz, notamment celui de bonne qualité, est monté de plus de 80% alors que ceux du sucre et du lait ont augmenté respectivement de 25% et 14%.

L’AMPC a par ailleurs considéré que les programmes gouvernementaux n’ont eu aucun impact sur le recul des prix, y compris le programme Emel basé sur la subvention limitée de certains produits.

Elle a appelé à la prise de mesures urgentes pour faire face à cette envolée des prix et juguler ses causes directes comme « le monopole, les taxes douanières, l’effondrement du pouvoir d’achat, l’anarchie dans l’importation et la cherté des hydrocarbures ».

Le communiqué a en outre appelé à généraliser la subvention gouvernementale pour englober tous les produits de consommation « comme en est le cas dans les pays voisins ».

Une telle subvention doit en priorité concerner le lait et la viande, a-t-il préconisé, rappelant qu’en Mauritanie, les consommateurs des produits animaux et leurs dérivés sont majoritaires.

D’autant plus, a souligné l’AMPC, que de grandes parties du pays souffrent de la sécheresse qui sévit depuis quelques années en compliquant davantage la situation.

MOO/te/APA



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Apanews
Commentaires : 1
Lus : 2504

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • ikslebart (H) 26/03/2019 08:52 X

    Comme à chaque fois à la veuille des élections. Les commerçants ont cartes blanches pour ensuite financer le "parti". Et personne ne bouge.