23-03-2019 21:45 - Réunion de la Communauté Halpulaaren proche du pouvoir chez Kane Yahya : «Réconcilier les clans et se positionner pour la présidentielle»

Réunion de la Communauté Halpulaaren proche du pouvoir chez Kane Yahya : «Réconcilier les clans et se positionner pour la présidentielle»

Le Calame - La maison de Kane Yahya, a abrité, jeudi 21 mars, dans l’après-midi, une importante réunion de la communauté Pulaar de la majorité présidentielle. Notables, hauts cadres de l’administration, des généraux à la retraite de l’armée et quelques jeunes ont accouru de tous les quartiers de la capitale.

Cette rencontre avait pour but de sceller la réconciliation entre les différentes tendances politiques de la vallée, d’une part, de créer un cadre de concertation et suivi sur les problèmes spécifiques de cette partie du territoire national, mais aussi d’arrêter un choix commun pour la présidentielle prochaine, d'autre part.

En effet, comme partout ailleurs, les clans politiques ont étalé toutes leurs divergences politiques, lors de la dernière réimplantation de l’UPR puis au cours des investitures des candidats pour les municipales, législatives et régionales de septembre dernier, au point que certains responsables politiques de la communauté se regardent en chiens de faïences, s’invectivent même, reléguant ainsi en arrière plan, les intérêts de leurs compatriotes.

La tâche était ardue, le défi énorme et il a fallu que certains hommes comme Bâ Bocar Soulé, Kane Abdoul Wahab et N’Gaidé Alassane s’activent, avec le soutien décisif de Mme Bâ Coumba chargée de mission à la présidence, des généraux à la retraite, Dia Adama, N’Diaga Dieng et de Félix Négri, pour en arriver à la réunion de ce jeudi, 21 mars. Une date à marquer, d’une pierre blanche, pour certains dans les démarches unitaires de la communauté Foutanke.

Ils ont réussi, en quelques semaines, à réconcilier ceux qui ne se parlaient même pas, dans les 7 régions du pays où vivent les Peulh, en particulier dans la vallée, avant de contacter et de sensibiliser, autour de la problématique unitaire, les notables, les cadres, imams et certains acteurs de la société civile. Tous ont accueilli favorablement le projet d’où leur présence importante au lieu de la rencontre pour écouter le compte rendu des démarches effectuées et d’envisager, dans la sérénité, la prochaine présidentielle.

Parce que reconnaissent les différents intervenants, sans l’unité et le resserrement des rangs, point de réussite des actions et démarches à entreprendre. Sans l’unité observe un cadre, nous ne pèserons rien dans l’arène politique.

L’unité, l’unité, l’unité

Expliquant l’objet de cette rencontre, M. Bâ Bocar Soulé a fortement insisté sur l’urgence de dépasser les querelles entre les acteurs politiques pour s’unir autour de l’essentiel, "sans unité dans nos rangs, point de succès dans nos combats quotidiens pour la communauté et pour le pays", dira-t-il. Et de préciser: nous ne nous réunissons pas ici parce que nous sommes hostiles aux autres composantes du pays, mais, parce que nous avons d’abord à surmonter nos clivages internes, à extirper le mal qui mine nos rangs et à débattre de nos problèmes spécifiques et enfin, à tendre la main aux autres compatriotes.

Il s’est réjoui de la grande mobilisation de la communauté, ce qui, à ses yeux témoigne de l’adhésion à l’idée mise en branle par les jeunes parlementaires de la vallée.

En effet, sollicités par la direction de leur parti, pour apporter un soutien aux candidats de l’UPR, contraints au 2e tour, au niveau d’El Mina et au 3e tour à Arafat, les parlementaires dont N’Gaidé Abderrahmane et Niang Mamadou Younouss sont descendus dans ces quartiers populeux. Le parti leur avait assigné la mission de sensibiliser l’importante communauté négro-africaine vivant dans ces départements pour voter pour les candidats UPR. C’est dans ce cadre qu’ils ont décidé, après avoir écouté les populations exposer les problèmes qu’ils vivent dans leur quotidien, de transmettre ces doléances aux plus hautes autorités de la République et d’œuvrer à leur satisfaction. Cette réunion de jeudi est donc l’aboutissement de cette démarche.

Chapelet de doléances

Prenant la parole à son tour, le général à la retraite Dia Adama a explicité les objectifs attendus de la rencontre. Après avoir rappelé, à l’attention de ceux qui seraient amenés à en douter, que les Peulh sont des mauritaniens au même titre que les autres composantes du pays, qu’ils ne se réunissent pas contre les autres, mais pour débattre de leurs problèmes spécifiques. Nous ne sommes pas extrémistes, nous sommes des centristes et réclamons simplement des droits.

Lesquels problèmes touchent l’état civil, des rapatriés rentrés au pays sans état civil, sans lequel on ne peut ni candidater, ni voter, manque de moyens pour mettre en valeur la terre et le cheptel. Il faut mettre en rapport les investisseurs et les propriétaires, suggère-t-il ; le chômage des jeunes, l’absence d’hommes d’affaires et donc d’investissements pour améliorer la production agricole et tendre vers l’autosuffisance alimentaire, car un homme qui a faim n’est pas digne; la question des langues nationales, pour le vivre ensemble, la représentativité au sein de l’administration… Sans égalité, point de justice.

"Le discours de Ghazwani nous rassure"

Évoquant la prochaine présidentielle, le général à la retraite n’a pas manqué d’attirer l’attention des participants sur le choix responsable qu’il faut opérer. Dans ce cadre, il fait observer que parmi les personnalités qui ont officialisé leur candidature, seul le général Ghazwani est sensible aux préoccupations de la communauté ci-haut mentionnés.

Dans son discours, il a reconnu, poursuit le général Dia, les efforts faits, les insuffisances enregistrés avant de s’engager à régler les problèmes d’injustices dont sont victimes certaines communautés. Dès lors, estime-t-il, il faut aller vers celui-là pour lui proposer un partenariat. Son discours nous rassure parce que nous sommes des citoyens modérés de ce pays.

Pour ce faire, l’ensemble des doléances de la communauté qui se sent très marginalisée dans l’administration et presque tous les autres secteurs de l’état, feront l’objet d’un document qui sera soumis au candidat par une commission qui sera désignée. La commission de 3 personnes, à la base de l’initiative sera étoffée pour peaufiner le document avant de le présenter au candidat Ghazwani.

D’autres orateurs ont pris la parole pour abonder dans le même sens, instant surtout sur la concrétisation de cet engagement. « Si cette démarche n’aboutit pas, la communauté aura enregistré le plus cuisant échec dans son cheminement et dans ses rapports avec les autres communautés », a prévenu une intervenante.

Signalons que dans son mot de bienvenue à l’assistance, le doyen d’âge Kane Yahya, comme l’Imam Ball Mohamed, l’Imam Sow Abou avaient insisté sur l’urgence pour les membres de la communauté de réussir leur pari; ils ont félicité les initiateurs de la rencontre et souhaité son plein succès. M. Dieng Boubou Farba, a fait remarquer qu’il est inédit que la communauté se réunisse à la veille d’une échéance électorale pour se positionner derrière un candidat ; c’est un pas à saluer et à encourager ; il a suggéré de s’ouvrir aux autres qui vivent les mêmes problèmes que la communauté.

De son côté, Sow Moussa Demba dit Thiombé, quelque peu sceptique, s’est demandé si les intérêts égoïstes laisseront enfin la communauté réussir le pari de l’unité. Il a invité les uns et les autres à faire preuve de maturité et de pragmatisme.

Notons qu’en plus de ces personnalités, on a noté la présence de Dia Amadou Mamadou, Bâ Mamadou Alassane, Yall Zakaria, Diallo Abou Moussa, Sow Adama, Kane Abdoul Wahab, Kane Moustapha, Wane Ismaila, N’Gaidé Lamine Kayou, Bâ Coumba, le Pr. Kane Boubacar, Dia Moctar Malal, Djinda Ball, les généraux à la retraite, N’Diaga Dieng, Félix Négri, l’ancien ministre Bâ Ousmane, l’ancien maire Thiombé Sow, Bâ Amadou Abou, Kane Hadya, l'ancien ambassadeur N'Gam Adama, Kadiata Diallo…





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 15
Lus : 8601

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (15)

  • abdi10 (H) 28/03/2019 20:01 X

    Quand on ne croit à rien, quand on est égoïste, sans foi, quand on ne croit qu'à l'argent, au matériel, on est prêt à s'allier avec le diable pour survivre! Ces moutons de panurge sont encore à la recherche de nouveaux pâturages où brouter et de nouveaux abreuvoirs où remplir leurs estomacs de chameau. Vous êtes mal placés pour parler d'intérêts nationaux encore moins d'intérêts communautaires.

  • mystere1 (F) 25/03/2019 12:52 X

    Que de la perte de temps pour ces vieux oncles renards , une réunion qui n’aboutira à rien, car la communauté puular reste insoudée, désunie, ces genres de retrouvailles devraient se faire depuis longtemps, ce n’est pas en se réunissant, débâtant, que ces oncles vont réussir, ça se cultive la solidarité, l’union, mais pour cela il faut que tous les cœurs, et esprits se concordent, éviter la féodalité, la folie de grandeur, l’arrogance, des airs hautains de suprématie ethniques et l’orgueil entre nous noirs, ne pas sous-estimer personnes, oui il faut se soigner nos maladies qui sont l’égoîsme, et la rivalité, tant que ces tares morales ne seront pas enlevées des esprits et cœurs, alors la communauté ne guérira pas de ses maladies ! donc nos grands tontons doivent plutôt chercher à s’entendre, s’unir, s’aimer par Dieu d’Abord avant les intérêts, au lieu de faire les safague, les flatteurs etc….

  • rimois (H) 25/03/2019 12:40 X

    Ce pays à besoin d'un président qui va unir tous ces composants sans distinction d'appartenance ou de couleur et qui va promouvoir la culture de la compétence et du travail et non la division pour régner et vivre des actions politiciennes

  • Nouvelle-Mauritanie (H) 25/03/2019 11:29 X

    Louange à Allah, seigneur de l’univers, prière et bénédiction sur le prophète Mohamed ainsi qu’à sa famille ! ; Toutes mes félicitations pour cette rencontre, c’est déjà un pas vers la réussite inchaAllah. La louange reste à Allah, Nous Le Louons et implorons Son aide ainsi que son pardon.« Alahouma Sali Wo S’élime alla Séyidina Mohamed ».Amine. Email : tall.mokhtar@gmail.com

  • pyranha (H) 25/03/2019 09:53 X

    (***) Tenir une assemblée chez ce vieux (***) aux fins de trahir sa communauté et fiché dans les annales de l'histoire ,ne peut surprendre personne. Tout a été dit hélas (***).

  • lass77 (H) 24/03/2019 12:04 X

    On lutte contre le communautarisme, le clanisme , le tribalisme , cette assemblée feodale fait la rpomotion des maux de la Mauritanie. En lisant cet article, j'ai le coeur serré. Bravo que les Beidans continuent à diriger ce pays et d'ailleurs c'est le moindre mal si Allah avait donné le pouvoir aux nègres mauritaniens , on aurait connu une mauritanie lamentable pire que ce qu'elle est aujourd'hui. Qu'a t-il fait le peuple Mauritanien pour meriter un tel sort.

  • doubango (H) 24/03/2019 01:49 X

    Un groupe d'hypocrites et d'egoistes reuni pour defendre leurs privileges. Biram is coming et le discours de Medvedev ne les rassure pas. Vous avez goutte a toutes les sauces au detriment de votre communaute. Un lobby feodal tout court. Diassbe legnol.

  • Oh mon Dieu (H) 24/03/2019 01:43 X

    Décidément, mais vraiment je suis déçu et perdu dans mes pensées et mes rêves, je ne peux croire à ce cirque politico-militaro-suiviste, comment accepter avec ceux qui viennent de vous donner le dernier coup de grâce de votre existence politique, par la dissolution de vos partis politiques, de vous retrouver et vous réconciliés entre vous, ce qui est inimaginable il y’a juste 1 mois, pour les soutenir dans la continuité. Les mêmes qui avaient vendus la communauté poulaar sous l’ère Taya et Aziz, sont les mêmes qui re-convoquent les morts vivants qui marchent en squelettes empoisonnés, pour se livrer arme et bagages, en indiquant leur futurs tombes, c’est-à-dire leurs lieux d’enterrement, mais quelle honte.

  • Oh mon Dieu (H) 24/03/2019 01:43 X

    Heureusement qu’il y’a des hommes qui restent, ils ne se vendent pas et feront de sorte à se battre jusqu’leur dernier, on peut citer parmi ceux qui refusent la soumission et la honte de leur communauté, Kane Hamidou BABA, Bâ Alassane Hamady SOMA dit BALAS, Anne Amadou BABALY et autres nobles de la communauté. Ould Ghazwani à donner ordre à Coumba Bâ de vous réunir comme des moutons de panurge, celui qui était là et chef des armés, lorsque vos parents ont été tué de sang-froid, celui qui vous dit que c’est la continuité d’Aziz, celui qui vous dit qu’il avait demandé à Aziz de continuer un autre mandat de plus, celui qui a soutenu les députés pour changer la constitution, c’est quoi ce cirque, pourquoi cette peur qui vous fait oublier DIEU, pourquoi vous allez à la mosquée priée et dire vous croyez en lui, DIEU. Vous avez vu Aziz vous marchez dessus sans se retourner sur vos cadavres, mais lui ce sera pire et il le fera sans hésiter.

  • Oh mon Dieu (H) 24/03/2019 01:43 X

    Quelle déception, quelle honte, la communauté poulaar ne représente plus rien politiquement, aucun parti, vous pensez que le parti de SARR fera le poids, lui qui risque de voir son parti partir en éclat, le FRUD est une création des services de renseignement, pour service rendu à côté de Biram sur l’affaire (GAZRA) Bouamattou, donc rien ne vous reste que vos yeux pour pleurer et vous plaindre, je vous demande d’aller rejoindre Biram dans SAWAB, il ne reste que ça, sinon votre avenir et celle de vos familles sont scellés, Ghazwani est plus pire qu’Aziz, vous verrez vous-mêmes le moment venu.

  • koccboundaw (H) 24/03/2019 00:11 X

    Ce sont ses gens qui sont a l'origine de tous les maux des halpoularens.dia Amadou Mamadou, Bâ Mamadou Alassane, Yall Zakaria, Diallo Abou Moussa, Sow Adama, Kane Abdoul Wahab, Kane Moustapha, Wane Ismaila, N’Gaidé Lamine Kayou, Bâ Coumba, le Pr. Kane Boubacar, Dia Moctar Malal, Djinda Ball, les généraux à la retraite, N’Diaga Dieng, Félix Négri, l’ancien ministre Bâ Ousmane, l’ancien maire Thiombé Sow, Bâ Amadou Abou, Kane Hadya, l'ancien ambassadeur N'Gam Adama, Kadiata Diallo…

  • djiby sow (H) 23/03/2019 23:41 X

    Quelle triste assemblée. Qui encore, pour s’intéresser à ce torchon politique qu'est ba bocar soulé, Vomi et battu à mort dans son propre village Bagodine pendant les municipales et législatives dernières. ''YA WOYL OUMAKK AL WARRANI''

  • koccboundaw (H) 23/03/2019 23:24 X

    Ce sont ces gens qui sont à l'origine de tous les maux des halpoularens en Mauritanie. C'est vous qui avez sacrifié les poulars. Ko onone mbarri leniol.

  • koccboundaw (H) 23/03/2019 23:21 X

    Franchement c'est le comble du ridicule. Vous étiez où durant toutes ces années? C'est maintenant que vous nous parlez de l'unité? La ou chacun de vous a assuré sa vie et celle de ses proches.franchement j'ai honte d'appartenir à cette communauté touffou...

  • medabdul (H) 23/03/2019 22:26 X

    c'est vraiment misérable comme initiative;avant de parler élections et upr;y'a des veuves et orphelins qui n'ont meme pas de quoi bouffer a midi;et ce kane yaya ou dialo yaya au gré des circonstance lui et ly mamadou avaient initie et vote la loi d'amnistie de 9192 QUE CES (***) ONT LA MÉMOIRE COURTE;je vois d'ici certains compatriotes maures mes cousins; rire sous cape.