26-03-2019 10:19 - Communiqué de M. Stéphane GIRARD, Proviseur du lycée français Théodore Monod de Nouakchott, relatif à la publication du recueil de poésie « Entre ciel et sable »

Communiqué de M. Stéphane GIRARD, Proviseur du lycée français Théodore Monod de Nouakchott, relatif à la publication du recueil de poésie « Entre ciel et sable »

Lycée Français Théodore Monod - A la suite de la publication par Radiodiffusion Mauritanie Internationale de l'article de Mme Salimata Bâ, nous souhaitons préciser qu'en aucun cas nous n'avons cherché « à souiller la mémoire » d'un poète.

Une équipe de quatre professeurs a mené un beau projet pédagogique, avec les élèves, visant à promouvoir la littérature mauritanienne, à l’issue duquel l’établissement a publié une anthologie de textes poétiques mauritaniens d’expression française, « Entre ciel et sable ».

Notre démarche a été de valoriser et de diffuser la poésie mauritanienne, et celle de Tène Youssouf Gueye parmi d’autres, afin d'en permettre la découverte par les élèves de notre établissement et ceux des autres établissements de Nouakchott.

Le proviseur de l’établissement, ainsi que l’équipe des professeurs, a tenu à rencontrer, ce dimanche 24 mars à Nouakchott, le fils de l’auteur, M. Alassane Youssouf Gueye, à qui le Proviseur, au nom de l’établissement, a présenté des excuses qui ont été acceptées par l’intéressé.

En effet, la notice biographique de Tène Youssouf Gueye pouvant susciter des incompréhensions, nous allons en proposer une nouvelle, qui sera insérée dans les exemplaires de l’ouvrage et adressée à tous les établissements ayant déjà reçu le recueil : « Né à Kaedi en 1923, Tene Youssouf Gueye a publié : Les Exilés de Gourmel en 1968, A l'Orée du Sahel et Sahéliennes en 1975, puis Rella en 1985. Il est mort en 1988. »

Nous sommes donc sincèrement désolés que la notice consacrée à Tène Youssouf Gueye ait pu choquer, ce n’était bien évidemment pas l’objectif poursuivi par l’équipe de professeurs du lycée Théodore Monod, qui ne souhaitent que valoriser et promouvoir le patrimoine culturel mauritanien et particulièrement sa littérature.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2961

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • hachmi (H) 26/03/2019 14:38 X

    Il est agréable d'avoir affaire aux gens civilisés, ils vous expliquent tout et vous présentent leurs excuses. Si seulement Cheikh Ridha et compagnie faisaient preuve de de la même humilité, ils éviteraient les frustrations aboutissant aux diatribes et insultes sur les réseaux sociaux !!!

  • cccom (H) 26/03/2019 10:39 X

    Le snobisme inadapté des systémes d'enseignement ont détruit nos ressources juvéniles et continuent à nous priver du systéme Cerveaux Oasis de Maaden intensif de2100h/an au lieu de 700h/an, réducteur du cursus, garant d'un Bac scientifique gratuit trilingue à 12 ans et ingéniorat à 18 ans que nous proposons à nos Conseils Régionaux pour l'année 2019. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr .