28-03-2019 06:00 - Le Directeur des Pêches souligne que les pêcheurs refoulés par la Mauritanie étaient en situation irrégulière

Le Directeur des Pêches souligne que les pêcheurs refoulés par la Mauritanie étaient en situation irrégulière

PressAfrik - L’Etat va étudier les mesures à prendre en faveur des pêcheurs sénégalais refoulés de la Mauritanie la semaine dernière. C’est ce qu’a fait savoir le directeur des Pêches maritimes, Mamadou Goudiaby, qui informe que ces derniers étaient « en situation irrégulière ».

«Il se trouve que ces Sénégalais, qui sont refoulés, ne se situent ni dans le contrat type d’affrètement ni dans le cadre du protocole d’application de l’accord. Ils sont donc, en situation irrégulière par rapport à la réglementation mauritanienne qui prévoit qu’aujourd’hui, toutes les embarcations mauritaniennes qui détiennent une licence de pêche en Mauritanie, ne doivent pas embarquer d’étranger », renseigne Mamadou Goudiaby.

Poursuivant, le directeur des Pêches maritimes d’expliquer : « Le Sénégal entretient avec la République islamique de Mauritanie un accord et son protocole d’application prévoit la délivrance de 400 licences à des pirogues sénégalaises ».

Et, ajoute-t-il sur la Rfm : «À côté de ce protocole d’accord, nous avons signé avec la Mauritanie un contrat type d’affrètement qui permettait aux opérateurs mauritaniens d’affréter des pirogues sénégalaises qui vont pêcher et débarquer à Mauritanie pour les opérateurs concernés ».

Toutefois, il informe que l’Etat du Sénégal est en train d’étudier leur situation et cela va commencer, selon lui, par « faire aujourd’hui, d’abord l’identification de ces pêcheurs concernés, combien sont-ils, qui sont-ils. Une fois que ces recensements ont été faits, on pourra voir concrètement comment leur permettre de reprendre leurs activités au niveau national», conclut-il.

Aminata Diouf



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1699

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)