20-04-2019 11:11 - Recrutement de près de 3.000 fonctionnaires en Mauritanie

Recrutement de près de 3.000 fonctionnaires en Mauritanie

Apanews - Le ministre mauritanien de la Fonction publique, du Travail, de l’Emploi et de la Modernisation de l’administration, Seyidna Ali Ould Mohamed Khouna, a annoncé l’ouverture de 2.727 nouveaux postes dans les différents corps de fonctionnaires de l'Etat.

Des concours nationaux seront organisés pour départager les candidats à ces postes dans des conditions d'égalité et de transparence, a indiqué Ould Mohamed Khouna, lors d’un point de presse tenue jeudi soir à Nouakchott.

Le ministre présentait les réalisations de son département au cours de la dernière décennie, c'est-à-dire la période de la présidence de Mohamed Ould Abdel Aziz qui quitte son poste en juin prochain.

Il a expliqué que ce programme de recrutement a été établi à partir des besoins identifiés au niveau de l'ensemble des départements ministériels et qu’il vise à doter ces départements de compétences nécessaires à la réalisation des missions de service public dans de meilleures conditions.

Le ministre a ajouté que la décennie en question a été marquée par la réorganisation et la redynamisation de la Commission nationale des concours qui a supervisé 105 concours d'accès à la fonction publique et fait recruter 10.983 fonctionnaires, en plus de 100 personnes handicapées.

L’obligation a été également faite aux administrations, aux collectivités locales et aux établissements publics et privés de réserver 5 postes en faveur des personnes handicapées dans tout recrutement supérieur ou égal à 20 unités, a-t-il aussi dit.

Ould Mohamed Khouna a en outre souligné que la formation professionnelle était presque inexistante en 2009 avant d’être redynamisée pour rendre disponible une main d'œuvre qualifiée et répondre aux besoins du marché du travail.

MBOG/te/APA



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Apanews
Commentaires : 9
Lus : 4783

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (9)

  • Colombe (H) 24/04/2019 09:51 X

    Espérons que cet effort puisse ouvrir une nouvelle brèche à ces nombreux enseignants aussi bien du premier que du deuxième degré titulaires de gros diplômes académiques tels que Master ou Doctorat. Ces cadres continuent toujours à servir dans des établissements publiques sans aucun privilège de reclassement ou de nomination aux postes de DREN ou IDEN encore moins un modeste reclassement à l'enseignement supérieur.

  • Iraboubakry (H) 20/04/2019 20:22 X

    J'aimerai bien voir comment ceci va se réaliser en Mauritanie les fonctionnaires ne vont jamais à la retraite. Faut surtout pas nous faire le coup de Macky sall.

  • hi (H) 20/04/2019 17:31 X

    Sur quelles bases seraient faits ces recrutements? On est fatigué de ce favorisme tribal et aveugle. Il y a des gens qui possèdent 2 voire 3 postes alors que la majorité absolue est plongée dans l’oubli et la pauvreté.

  • misterhems (H) 20/04/2019 16:47 X

    Dixit un ministre membre d'un gouvernement en sursis

  • Cri cri (H) 20/04/2019 16:20 X

    Recruter en soit n'est pas une mauvaise chose mais c'est qui est grave c'est de ne sélectionner que les candidats qui sont restés chez eux le jour du concours, c'est cette situation qui a fait que nous retrouvons avec plein de médecins, enseignants incompétents.

  • dykrim (H) 20/04/2019 15:02 X

    Portant monsieur Seydina Aly a un vissage très très musulman respectant la sounna du prophète PSL sur toute ces facettes, et pourquoi depuis son arrivé les noirs qui partent à la retraite sont presque tous remplacés par les personnes de la couleur que lui? Même nous les Harratines, sommes écartés Monsieur Aly est t-il un cas social ? en tout cas le pays va mal.

  • Ibadou (H) 20/04/2019 11:57 X

    ".... dans des conditions d'égalité et de transparence...", en quoi faisant qui diffère des pratiques en vigueur depuis 20 ans basées sur le népotisme, le clientélisme et le favoritisme qui ont aboutit à rendre l'administration mono-colore, par l'exclusion des pans entiers de notre jeunesse ? Va-t-on faire appel à l'international pour l'organisation de ces concours ? Rien que la vue des personnes sur photo est loin d'être rassurante !

  • cccom (H) 20/04/2019 11:44 X

    Si nous sommes lus par l'Etat, celui-ci peut créer de l'emploi par centaines de milliers à gros revenus. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr

  • negremen (H) 20/04/2019 11:23 X

    10.983 Fonctionnaires soyons sérieux Mr le Ministre