07-05-2019 15:10 - Déclaration sur l'arrêt de travail à la SNIM

Déclaration sur l'arrêt de travail à la SNIM

CLTM - La Déclaration de l’Administrateur Directeur Général de la SNIM/s.e.m. le 02 mai 2019 en réaction à l’arrêt de travail observé par les travailleurs nous inquiète et nous laisse perplexe quant au dénouement du conflit dans le respect du droit.

Les avances exorbitantes consenties au personnel sont de la responsabilité de la SNIM et ne peuvent, en aucun moment, remettre en cause les avantages acquis, non plus les accords conclus avec ses travailleurs. Les avances et prêts sont régis par le Code du travail en son article 234 qui les plafonnent à 6mois de la quotité cessible de salaire.

Cette clause protège l’employeur et lui permet de se faire rembourser dans un délai d’un an. Egalement les Ressources Humaines doivent ternir compte de la limite d’âge pour accorder les prêts.

C’est la violation de ces dispositions légales et règlementaires qui a créé cette situation d’insolvabilité de l’entreprise. Les travailleurs ne peuvent être victimes de la mauvaise gestion de leur employeur.

La proposition de l’Administrateur Directeur Général d’accorder des petits encouragements aux employés simples de la société de S4 à M1 est une manœuvre pour diviser les travailleurs et les affaiblir dans la défense de leurs droits fondamentaux.

Nous dénonçons ce genre d’agissements qui mènent à des troubles sociaux et invitons la SNIM/s.e.m. d’ouvrir des discussions sincères avec les représentants des travailleurs.

La CLTM invite la SNIM/s.e.m. d'assumer ses responsabilités et de prendre en compte les revendications légitimes de ses travailleurs qui ont tout donné à l’Entreprise et méritent d’être encouragés.

Fait à Nouakchott, le 07 mai 2019

Le Bureau Exécutif



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : CLTM
Commentaires : 3
Lus : 3003

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • cccom (H) 07/05/2019 17:34 X

    Convaincu que le travail dans le secteur minier enrichit les pays riches et perpétue notre pauvreté, nous martelons à nos candidats et Conseillers Régionaux des propos de sauvetage du pays par la généralisation d'une réforme de l'Education intensive et gratuite et création d'initiatives créatrices des centaines de milliers d'emplois productifs à grands revenus dans l'Agriculture moderne irriguée sans pompage ou télé irriguée à distance. Vont-ils m'entendre?cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr

  • Hamady Barry (H) 07/05/2019 17:28 X

    On dirait certaines personnes qui ont des responsabilités sont entrain de vouloir semer de troubles.Le cas de la SNIM n'est pas isolé; c'est comme l’enrôlement où l'on crée de blocages et ce malgré la création de conditions pour permettre aux sans papiers de s'enrôler; sur le volet agricole, ce sont des dettes que l'état avait pris en charges qui reviennent sur le dos des pauvres paysans, en plus des chantiers de réhabilitations qui ne finissent pas depuis plus de 1à ans. Où allons nous dans ces conditions? Qu'allah nous assiste et nous protège. Amin

  • moukhabarat (F) 07/05/2019 15:18 X

    La SNIM doit être privatisée pour éviter qu'elle soit un jouet entre les mains des politiciens. Privatisation contre un programme d'investissements pour développer une industrie sidérurgique nationale une fois que maintenant la question de l'énergie à été réglée avec les nouvelles ressources en gaz du pays.