15-05-2019 12:33 - Présidentielles Mauritanie : Ould Aziz pour la survie de son régime

Présidentielles Mauritanie : Ould Aziz pour la survie de son régime

Kassataya - En déclarant cette fin de semaine que la Mauritanie serait en danger si Ould Ghazouani n’est pas élu, le président mauritanien sort de sa réserve pour faire peur aux mauritaniens. Pour les observateurs c’est Ould Aziz et une partie de ses frères d’armes qui seront menacés de malversations et de crimes contre les noirs.

L’occasion est belle pour le chef de l’Etat mauritanien qui recevait cette semaine au palais sa majorité et ses proches amis pour un dîner-Ramadan. Ould Aziz s’est lâché en jouant le capitaine dans un navire qui risque d’être secoué par une forte tempête le 22 juin prochain.

Il a même fait peur à ses invités pour mieux camper le décor en laissant entendre que le pays serait en danger si Ould Ghazouani ne remportait pas les élections. Le même principe qu’il avait utilisé lors des élections de septembre dernier sauf que cette fois-ci non seulement le contraire annulerait tout le travail à moitié rempli avec une dissolution du parlement en priorité pour organiser de nouvelles législatives.

Pour les observateurs ce n’est pas le pays qui serait en danger mais tout le système érigé en Etat raciste depuis 1960. Une remise en cause qui pourrait conduire à un procès de la mauvaise gouvernance depuis 2009 et le règlement du passif humanitaire qui passe nécessairement par la justice pour juger les crimes de 89 à 91 contre les noirs sous le régime de Ould Taya.

Ce qui mettrait en danger l’armée au pouvoir. L’enjeu est énorme pour le régime de Ould Aziz qui joue sa survie. Il s’agit d’une sonnette d’alarme du chef de l’exécutif qui entend reconduire son régime. Et comme les dernières élections la majorité est appelée à retrousser doublement les manches pour s’assurer de beaucoup de votants.

Le système électoral verrouillé actuellement peut le permettre avec une CENI déjà opérationnelle sans l’opposition et entièrement dévouée à la cause pour le candidat Ould Ghazouani. Au final c’est gagner ou mourir.

Cherif Kane
Coordinateur journaliste

(Reçu à Kassataya le 14 mai 2019)



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2201

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • leguignolm (H) 15/05/2019 18:24 X

    Ceux qui le connaissent bien savent, qu’il « s’auto-pleurniche » pour son avenir. Vous les journalistes au lieu nous sortir vers la lumière mais non vous préférerez nous maintenir dans cette obscurité. A quoi çà le regarde les crimes de Ould Taya !

  • Bertrand (H) 15/05/2019 17:50 X

    Des histoires. Ghazouani passera, au premier tour, sans fraude, parce que les mauritaniens ne croient plus en rien et surtout pas aux discours des incendiaires aigris.. Ils voteront celui que le gouvernement, l'administration et l'armée soutiennent, parce qu'ils pensent à juste titre qu'il va passer haut la main. Tout le reste c'est du cinéma. L'opposition est soit chauviniste, soit raciste et ne cherchant surtout pas l’intérêt es mauritaniens dans la mesure ou elle distille des discours qui prônent la guerre civile, qui si jamais elle arrive à ALLAH ne plaise, ils fuiront pour se réfugier dans certains pays voisins et essaieront de vendre leur pacotille à un occident aussi raciste, tyrannique et colonisateur qu'eux mêmes.

  • Salem Vall (H) 15/05/2019 12:50 X

    On dirait que Ould Taya vous manque. On est en 2019 et vous continuez a parler de 1989. Vous essayez vous aussi de faire peur. Pour quelle raison? A qui profite le crime? Pourquoi ne pas regarder ce qui se passe aujourd'hui, hier, il y'a une decennie? L'urgence est de rendre aux mauritaniens, TOUS LES MAURITANIENS, leur dignité et tous les biens qu'on leur a volé. Cessez d'opposer le noirs au blanc, cela ne profitera certainement pas aux populations