02-06-2019 01:02 - Felwine Sarr, Restitution et resocialisation des objets

Felwine Sarr, Restitution et resocialisation des objets

Le Blog du Griot - La restitution des objets pris pendant la période colonial a fait coulait beaucoup d’encre.

Le discours de Macron à Ouagadougou a probablement changé à jamais le cours de l’histoire. La France s’engage à rendre les objets aux pays qui le demanderont et dans la foulée plusieurs pays européens. Pour Felwine Sarr, la marche irréversible, comme l’histoire, elle ne sera pas linéaire, il y’aura des avancées, des reculs, mais c’est inéluctable.

Alors se posent plusieurs questions, comment faire? comment rendre? comment conserver? comment les resocialiser? Dans le travail colossal de Felwine Sarr et Bénédicte Savoy, un était particulièrement important, celui des camps des anti-restitution qui avancent des arguments, comme l’universalité des objets.

Et l’incapacité des africains à s’en occuper par manque d’infrastructure, entre autres.

Vient aussi la vision des africains de ses objets. Il a fallu d’abord raviver la mémoire, pour faire remonter les souvenirs, et recréer le lien. Comment des objets rituels pourraient être enfermés dans une prison de verre? Quel intérêt d’ailleurs de les ramener si nous ne savons plus les investir de notre point de vue. Se pose la question essentielle de la notion de musée. Faut-il un musée absolument, ou faut-il les remettre dans le rôle originel, ou alors les rendre aux famillex, et communautéx dont-ils sont issus?

Habiter le monde, comment un homme issu d’un pays dont la jeunesse se noie quotidiennement dans la mer, pour atteindre les côtes occidentales, peut écrire un tel livre? Comment redéfinir la vision du monde, rendre le monde habitable par tous y compris par les africains? Imaginez un jeune africain, pour s’instruire, choisit la ville de Hambourg, et que tout le parcours qu’il aura sera semblable à celui d’un jeune Suisse. Habiter le monde, la nouvelle utopie Sarrienne. Repenser le monde, «je suis Sénégalais, c’est un point de départ, ma culture c’est l’humanité et mon habitat c’est le monde».

Nous avons rencontré Felwine Sarr, lors de son passage au salon du livre de Genève.







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1892

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • citoyendupays (H) 02/06/2019 09:40 X

    Un homme intègre et d'une culture humaine il fut le directeur de notre ufr-SEG de l'UGB