11-06-2019 10:35 - Bac 2019: Nouveau scandale

Bac 2019: Nouveau scandale

Le Calame - Comme prévu, les examens du baccalauréat ont commencé ce lundi 10 juin sur l'ensemble du territoire national.

Cette année, le nombre de candidats toutes filières confondues a atteint 44717. Premier jour. Première fausse note avec la distribution de l'épreuve des Mathématiques destinées aux séries scientifiques à celles des séries lettres Modernes.

Ce n'est qu'après de vives protestations des élèves des séries littéraires relatives à la difficulté des épreuves que les surveillants se sont rendus compte de la grosse bourde pour se précipiter et reprendre les sujets espérant éviter leur fuite.

Finalement, les candidats des séries littéraires n'ont pas fait comme prévu les Mathématiques et attendront pour cela jeudi ou vendredi. D'autre part, le ministère de l'éducation aurait déjà commis des professeurs pour préparer d'autres sujets de Mathématiques à proposer aux élèves des séries scientifiques.

Il y a deux ans, les épreuves de Physique Chimie ont fuité sans qu'aucun responsable de la direction des examens dirigée par Yedaly Ould Meguett (frère du général Mohamed Ould Meguett) ne soit inquiété.

Des scandales répétitifs comme en 2000 lorsque les épreuves du Baccalauréat ont été tout simplement vendus par des responsables de l'éducation qui ont été sévèrement sanctionnés à travers la radiation et l'interdiction d'enseigner en Mauritanie avant d'être réhabilités et même promus à de hautes responsabilités en 2009 sous le pouvoir de Mohamed Ould Abdel Aziz.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 3148

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • mystere1 (F) 11/06/2019 13:39 X

    Mais où va ce pays, en particulier avec l’un de ces domaines qui est l’enseignement, l’un des plus important vecteur de développement nécessaire pour une nation, avec la santé, le futur président devrait revoir ce cas d’éducation scolaire (primaire, secondaire) et autres études supérieures , qui est un cas de parmi, des cas dans ce pays, à quoi servent ces ministères de ces 2 secteurs importants et nécessaires pour une société donnée quelquonque ? non ça craint sérieusement mes concitoyens, avec surtout en particulier avec ces futures générations qui viendront ! et c’est clair que le baccalauréat n’est plus important dans ce pays, alors autant mieux le supprimer et le remplacer par des formations pour les étudiants, une fois qu’ils ont accédé en classe de terminal. De plus en plus les niveaux se détériorent, par exemple un étudiant ou élève, ne peut même pas s’exprimer correctement, et cela prouve que l’enseignement mauritanien s’est appauvrit, « est-ce une manière d’abrutir la majorité du peuple, ici je fais allusion en particulier, à la masse des jeunes gens issus de familles démunies, qui n’ont pas les moyens de se payer des frais de scolarités, sans parler en particulier que les papiers civils représentent un souci majeur de blocage pour ces gens qui n’ont pas de papiers, non ça craint sérieusement pour la jeunesse future de ce pays, il n’y a qu’un futur dirigeant de bonne foi, qui ne peut remettre les choses à leurs places, en nommant des gens qu’il faut à la place méritée qu’il faut justement, c’est la seule solution pour que tous les domaines en particulier nécessairement l’éducation et la santé puissent se développer.

  • almady (H) 11/06/2019 11:37 X

    Ce n’est pas un Ministere, c’est une caverne d’Ali Baba et des 40 voleurs.