27-07-2019 23:16 - Mint Abdallahi: dépossédée de son terrain et jetée malgré la maladie en prison

Mint Abdallahi: dépossédée de son terrain et jetée malgré la maladie en prison

Al-akhbar - La citoyenne Moumné Mint Abdallahi affirme avoir été emprisonnée pendant un mois et demi, à la suite d'un litige foncier, relatif à un terrain qu’elle habitait depuis 30 ans et dont elle détient le droit de propriété depuis 2009.

Libérée grâce à l’intervention de la Commission Nationale des Droits de l'Homme (CNDH), elle accuse l’Agence du Développement Urbain (ADU) d’avoir attribué le terrain conflictuel à l’épouse du Directeur de l’Agence Mariem Salifou N’Daw en 2017.

Il a été procédé par la suite à la démolition de son logis élevé sur la parcelle, sis au quartier Haye Sakene, où elle réside depuis les années 80.

La démolition de la maison a eu lieu au moment où Mint Abdallahi était opérée, au Centre National d’Oncologie, dit-elle.

Prise de colère, elle détruit à son tour une clôture appartenant à la nouvelle propriétaire sise sur le terrain.

Un incident après lequel, elle a été arrêtée, déférée devant le juge et condamnée à un an d’emprisonnement avec sursis en plus du paiement d’une amende de 400 mille ouguiyas anciennes.

Mint Abdallahi a été écrouée afin de l’obliger à s’acquitter de l’amende précitée, avant d’être relâchée par intervention de la CNDH, qui entreprenait une enquête à la prison des femmes à Nouakchott au cours de ces derniers jours.

Mint Abdallahi dit détenir avec sa famille, depuis des années plusieurs parcelles de terrain, précisant qu’elle a droit, suivant le règlement de l’ADU, à quelques unes.

Mais, étant inexpérimentée dans le foncier, elle n’avait présenté avec sa famille à l’ADU que deux membres seulement, bénéficiant en conséquence de deux terrains, avant d’entrer ultérieurement en dispute sur l’autre terrain.

Traduit de l’Arabe par Cridem

بنت عبد الله: انتزعت أرضي وأودعت السجن رغم المرض







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 3272

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • Marrakech (F) 29/07/2019 15:15 X

    Avant que la justice divine n'intervienne pour punir les coupables de cette situation, il faut que la justice humaine rende rapidement à cette femme ses biens et son honneur !

  • mystere1 (F) 29/07/2019 12:52 X

    Malheureusement la gente humaine oublie le plus souvent que la justice divine existe, quant à la justice humaine, il n’y a aucun doute qu’elle est imparfaite, souhaitons à cette femme ainsi qu’à toutes ces opprimés injustement, puissent acquérir au moins un grain de justice avant leurs mort, mais quel pays !

  • lass77 (H) 29/07/2019 07:25 X

    Allah donne un temps limité aux injustes. Ecartez-vous de l'injustice !

  • Marrakech (F) 28/07/2019 18:58 X

    Aziz est indifférent au malheur de son peuple, à la détresse des plus démunis mais ceux qui laissent cette dame dépouillée de tous ses biens sans réagir sont aussi coupables !

  • moreandmore (H) 28/07/2019 08:31 X

    Il ne faut pas être pauvre et malade en Mauritanie, Aziz préfère les voleurs !