03-08-2019 00:30 - L’union fait-elle toujours la force ?

L’union fait-elle toujours la force ?

Hamoud ould Ely - Il ya beaucoup de vérité dans les proverbes dictons ou adages populaires et pourtant très souvent ce qui est tu est plus important que ce qui est exprimé.

Ainsi dire que l’union fait la force est très vrai mais ce qui est encore fondamental est de préciser quelle union. Car il est de simple bon sens d’affirmer que l’union de deux malades ne peut donner qu’un grand malade. Cette assertion on ne peut plus d’actualité a toujours résidé dans l’esprit de l’homme jusqu’au moment où on s’est posé la question de savoir si c’est vraiment la somme des forces ou plutôt leur combinaison qui donne une véritable puissance.

Il est vrai que le brave jardinier que nous voyons chaque jour arroser son jardin préfère bien combiner avec l’eau de son arrosoir les semences et les engrais qu’il aurait encore choisis plutôt que d’unir plusieurs autres types d’engrais ou de semences dont l’apport pour ses fleurs n’est d’aucune utilité.

Valable au plan militaire comme en économie la combinaison stratégique est aussi valable en politique. L’UNION Pour la République (UPR), notre grand parti que nous continuons à soutenir contre « vents et marées » avait très bien commencé lors de sa création par le président AZIZ. Il s’est imposé très tôt en parti du pouvoir avec ses structures politiques bien implantées et de nombreux militants très engagés pour la cause nationale. Nous avions même assisté à deux ou trois reprises à l’alternance pacifique au sommet du parti donnant ainsi à notre peuple l’exemple d’une démocratie en marche.

Après quelques années et plusieurs succès politiques qu’il a déjà enregistrés, l’UPR avait jugé nécessaire de redynamiser ses structures politiques et refaire ses unités de base pour mieux affronter les échéances futures. J’étais à Timbédra pendant cette période et j’ai constitué une unité de base qui me suffisait largement pour soutenir mon adhésion de bon militant. Le reste de mon temps était réservé à mes nombreux visiteurs auxquels j’expliquais chaque fois le sens d’une adhésion à un parti politique et les obligations qu’elle entraine pour chaque adhérent.

Cela me paraissait beaucoup plus utile pour notre grand parti que de me livrer à rassembler plusieurs petits papiers d’unités de base pour acquérir dit-on une popularité qui ne pouvait être que d’occasion ou si vous aimez mieux d’« arrivage » dont je n’ai nullement besoin à Timbédra.

D’autant plus que ce qui compte pour un parti politique ce n’est pas le nombre d’adhérents mais plutôt les vrais militants qui votent. Le Général DE GAULLE pressé par certains de ses proches pour la création d’un centre de recherche scientifique leur avait répondu avec le style qui lui est reconnu : « Les chercheurs on en trouve partout, c’est les trouveurs qu’on cherche ».

De la même manière nous aurions pu dire chez nous que les adhérents pour un parti au pouvoir on en trouve partout, c’est les bons militants et grands électeurs qu’on cherche. Les adhérents très nombreux (+ d’un million) que nous avions obtenus pendant cette campagne auraient du nous éviter les ballotages plus ou moins réussis que nous avions engagés aux dernières législatives et notre majorité à l’Assemblée nationale aurait été dans ce cas encore plus grande. Il parait donc clairement que la politique elle aussi a toute sa raison que la raison ne connait pas.

J’espère en conclusion que l’équipe de réflexion de l’ancien ministre Diallo Bathia mon brillant stagiaire à une époque lointaine et celle du ministre Seyidne Aly ould Mohamed Khouna trouveront pour l’UPR une meilleure combinaison de toutes ses forces politiques afin que la nouvelle UNION pour la République ne soit pas celle de tous nos malades.

Hamoud ould Ely





"Libre Expression" est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté dans le respect de la CHARTE affichée.

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.


Commentaires : 2
Lus : 39904

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • mystere1 (F) 05/08/2019 13:12 X

    « L’union fait-elle la force » ? très bonne question pertinente posée monsieur Hamoud ould Ely ! oui l’union fait la force, pourvu que dans cette union, qu’il n’y figure pas des traitres qui gâchent

  • mdmdlemine (H) 03/08/2019 10:29 X

    Un conseil sage et sincère car l'UPR est réellement un tigre en papier ou autrement dit un élephant au pied d'argile En effet une bonne base composée de militants convaincus vaut mieux que 10 formés de politiques nomades et instables Boujour pour cette réapparition aprés une longue éclipse qui remonte, me semble-t-il, à l'époque de maaouiya