13-08-2019 17:16 - La commission de vision du croissant décriée voire…. désavouée

La commission de vision du croissant décriée voire…. désavouée

Nordinfo - Depuis la diffusion du communiqué de la Commission centrale du suivi du croissant lunaire en date du 5 août, les mauritaniens sont complètement divisés et déçus par la décision unilatérale par cette commission restreinte de consacrer la fête de Tabaski le lundi 12 Aout 2019.

Le fait a surpris plus d’un car tous les adultes habitants de ce pays qui ont scruté le croissant lunaire la nuit du vendredi 2 août au samedi ont vu le croissant grand comme un éléphant.

Au moins disent-ils s’il n’est pas né le jeudi 1er il le doit obligatoirement le vendredi et donc le jour d’Arafat ne peut être le dimanche mais bien le samedi 10 août de l’ère chrétienne et 9 de THI EL HIJJA 1440 de l’hégire. Cette situation qui a frustré des centaines de milliers des habitants du pays suite à la décision de la commission de suivi du croissant lunaire les a aussi divisées.

Certains se sont dit pourquoi ce groupe d’oulémas a ainsi décidé ? A-t-il pris l’avis des musulmans comme il le fait durant la fin et le début du mois béni de Ramadan et de Chawal ? D’aucuns disent - et pas des moindres car dans l’ensemble il y a des érudits, des muftis – que la commission n’aurait pas pris la peine de s’appesantir sur le cas en décidant entre quatre murs.

D’autres parlent du jour d’Arafa dans le temps et dans l’espace. Et donc que chaque pays ou continent pourrait avoir son propre jour d’Arafa.

Mais il faut , dans ces cas, toujours tenir compte de la vision du croissant lunaire et dans ce cas on peut s’aligner avec d’autres pays comme devrait être notre cas en tenant compte que notre vision lunaire est concomitante avec le jour d’Arafat avec l’Arabie Saoudite, royaume des lieux saints du Monde Musulman.

Pourquoi la commission du suivi du croissant lunaire a-t-elle mis tout un pays dans l’amalgame ? Certains intellectuels doublés de juristes consultes tel que le cheikh pluridimensionnel, l’imam et le mufti Mohamed Lemine ould CHAH a outrepassé son rôle en insultant dans une vidéo largement diffusée cette commission la traitant de tous les mots d’oiseaux.

Pis, dans son envolée satirique, il a englobé tout le monde : savants de ce pays, penseurs , état. Cela était inadmissible car dans son intervention, sortant de ses gonds, il s'en est pris à tous.

Mais c’était aussi compréhensible si l’on tient compte d’une décision non pensée qui a divisé tout un pays qui ne sait plus à quel saint se vouer. Fête-t-il le dimanche ou le lundi ? Reste-t-il debout le jour d’arafat le samedi ou le dimanche ?

Maintenant il n’est resté que le consensus pour les musulmans de ce pays sans être convaincus car certains tels que les érudits Ould Sidi Yahya et Ould Deddew ont demandé aux mauritaniens de s’aligner sur la décision du comité de suivi du croissant lunaire en tenant compte de l’espace qui peut avoir une vision différente du temps où les musulmans feront le "WOUGHOUV BI ARAFA" et accompliront le principal pilier du pélerinage.

Il faut dire que la plupart des mauritaniens n’ont pas pris en compte ces demandes pressantes des deux oulémas célèbres. Une grande partie, sur l’ensemble du territoire, a jeûné (parce que c’est de ça qu’il s’agit) ce samedi qu’ils considèrent être à juste titre le 9 de THI EL HIJJA. Ils ne veulent pas le rater en raison des cadeaux divins qu’ils recevront conformément au hadith du saint prophète (PSL):

" le Hajj c'est Arafa".

Ils vont considérer que le dimanche est le premier jour de l’Aid El Adha et attendront le lundi, deuxième jour de fête pour égorger leur mouton, à l'instar de ceux qui ont suivi l'avis du comité de suivi du croissant lunaire, annonçant le début de la fête du sacrifice.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1925

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)