13-08-2019 23:54 - Urgent- La BID suspend les décaissements pour ses projets en RIM : Le lourd legs de Mokhtar Ould Djiaye

Urgent- La BID suspend les décaissements pour ses projets en RIM : Le lourd legs de Mokhtar Ould Djiaye

Mauriweb - La Banque Islamique de Développement (BID) a décidé, ces derniers jours, de suspendre sa coopération avec les autorités mauritaniennes ajournant tout décaissement au profit de l’exécution de ses projets, tient-on de bonne source.

Cette suspension de coopération, première du genre dans toute l’histoire de notre pays avec cette institution de financement, ferait suite au non respect par la Somelec, depuis près de 3 mois, d’échéanciers dus aux termes d’un prêt consenti par la BID à son profit.

Face à ce qui semble un « refus » de la Somelec d’honorer ses engagements, la BID a tout simplement décidé d’arrêter tout décaissement au profit des nombreux projets financés dans notre pays notamment ceux se rapportant à des domaines sensibles comme la santé, l’agriculture, l'hydraulique…

La BID dispose en Mauritanie d’un énorme portefeuille de projets de coopération qui pourraient tous pâtir de cette crise.

Dans les coulisses du département de l’économie, on laisse entendre que l’ancien ministre de l’économie et des finances, Mokhtar Ould Djiaye, relancé plusieurs fois par la BID et par ses plus proches collaborateurs sur ces retards de paiement aurait laissé la situation pourrir sans intervenir pour faire respecter les engagements souscrits par la Somelec au nom de l’Etat.

Pourquoi ? Allez savoir.

Certaines sources parlent même de volonté délibérée de l’ancien argentier de l’Etat, Ould Dijaye qui, se sentant partant de l’équipe gouvernementale, a voulu laisser ce fardeau au gouvernement issu de l’élection du 22 juin 2019.

En tout état de cause, l’effet pervers de cette crise sans précédent constitue un véritable problème pour le nouveau gouvernement installé depuis seulement quelques jours maintenant.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 5040

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • alhagh (H) 14/08/2019 15:08 X

    ce garçon ne peut pas partir comme ça! après tant de mal aux personnes (il fermé pas mal d'usines, de restaurants et de boutiques pour abus d'impots sur instruction) et à l'economie nationale, il doit être poursuivi et jugé; le gouvernement actuel aura-t-il l'audace citoyenne de porsuivre les prédateurs des deniers publics? Wait and see! Al Hagh

  • mauritanievive (H) 14/08/2019 08:50 X

    si cela s'avere vrai,justice doit etre faite au peuple mauritanien et il doit en repondre . si c'est faux c'est une grave difammation qui doit engager l'auteur de l'article en justrice.

  • diargua (H) 14/08/2019 06:54 X

    La gestión de cet ex argentier doit etre revue de fond en comble par le nouveau argentier. Comme le veut le nouveau president tout doit etre corrige. Cet ex argentier a bien profite avec Aziz.

  • Iman56 (H) 14/08/2019 01:43 X

    Véritable "TÊTE A CLAQUES" cet ancien fonctionnaire très ordinaire des impôts est devenu le petit manitou de l'argent public pour servir le grand Teyvay-prédateur Aziz. Si ce nouveau président Ghazwani veut vraiment la justice, la lutte contre la prévarication, contre l'abus de biens publics il peut le prouver en recommandant à son ministère public d’enquêter puis le cas échéant, de traduire devant les tribunaux cet individu nommé Mokhtar Ould Djiaye comme premier membre de la clique à AZIZ.Son déballage permettra d'appréhender tous les autres!

  • medabdul (H) 14/08/2019 00:14 X

    CE DÉLINQUANT NOTOIRE DOIT ETRE TRADUIT DEVANT LA JUSTICE;